Planète

Arbre à pain

DéfinitionClassé sous :botanique , William Bligh , arbre
Arbre à pain. © DR

Historique

L'arbre à pain a été introduit aux Antilles depuis Tahiti d'où il fut ramené par William Bligh (1754-1817), une première tentative échoua en raison de la mutinerie du Bounty en 1789, la seconde permit son introduction à Saint-Vincent en 1793.

Les botanistes français placent cet arbre précieux dans le genre des jaquiers (artocarpi), arbres de la famille des figuiers, dont les feuilles sont simples, entières ou découpées, et les fleurs très petites, incomplètes, car les fleurs mâles n'ont point de corolles, et les autres manquent de calice. Toutes se développent sur le même arbre, vers l'extrémité des rameaux. Les espèces de ce genre, peu nombreuses, sont remarquables soit par leur organisation, soit par leurs propriétés.

L'arbre à pain. © DR

Le jaquier à feuilles découpées est le véritable arbre à pain, végétal que les voyages dans l'Océanie ont rendu si célèbre, et qui a été l'objet d'expéditions destinées uniquement à faire l'acquisition de quelques pieds de cet arbre précieux pour en doter les colonies anglaises de l'ancien et du Nouveau-Monde.

Quelques-uns de ces fruits sont sans noyaux ; les arbres de l'île d'Otahiti n'en portent point d'autres ; mais dans les autres îles de l'Océanie, on trouve des variétés plus agrestes qui contiennent encore des noyaux anguleux, presque aussi gros que des châtaignes.

L'arbre à pain donne ses fruits pendant huit mois consécutifs. Pour les manger frais, on choisit le degré de maturité où la pulpe est farineuse, état que l'on reconnaît par la couleur de l'écorce.

Description

 

 FamilleMoracées
 Nom de l'arbreArbre à pain
 FloraisonPresque toute l'année
 FructificationPresque toute l'année
 Dimension du fruitDe 15 à 25 cm de diamètre
 Autres noms Breadfruit (anglais) ; Fruta de pan (espagnol) ; Fouyapen (créole)
 OrigineMalaisie, Pacifique Sud
 Feuilles Longues de 30 à 60 cm, très découpées en lobes profonds, disposées en spirale. La feuille (comme le tronc) exsude un liquide laiteux si on la fend.
 Fleurs Unisexuées, groupées en inflorescences charnues. La pollinisation se fait par le vent.
 FruitsC'est une agglomération de plusieurs fruits. Il est rond-ovale et mesure 10 à 30 cm de long. Sa peau, couverte d'épines, est jaune-vert à maturité. Le fruit contient peu de pépins. La chaire (mangeable) est la fleur qui n'a pas fructifié.

Utilisation

On consomme le fruit à pain lorsqu'il est mûr, c'est-à-dire lorsque la sève laiteuse blanche vient à la surface et coule sur l'extérieur. Le fruit est encore dur et vert. Si on laisse le fruit mûrir, une partie de l'amidon qu'il contient se transforme en sucre. Il a alors une saveur sucrée et doit être utilisé lorsqu'il est tendre, mais sans attendre qu'il pourrisse. On consomme aussi les graines, les feuilles et les fleurs. Les graines ont un agréable goût de noix. Les feuilles ne peuvent être consommées que lorsqu'elles sont très jeunes. Si l'on cueille les fleurs au bon moment, avant qu'elles ne brunissent et durcissent, on peut également les manger.

On peut manger le fruit de l'arbre à pain. © DR

Ce fruit féculent est riche d'usages : gratin, purée, beignet, croquette, frite, soupe, soufflé, migan, 'bébélé' (spécialité de Marie-Galante), etc. La base consiste à le faire bouillir avec du sel pour accompagner viande ou légumes. En pâtisserie, sa chair permet la confection de gâteaux et de farine. La popote de fruit à pain confite au sucre constitue une friandise moelleuse.

Calories et fibres

Le fruit à pain est un aliment énergétique. L'amidon et le sucre en font un aliment riche en calories. C'est aussi une assez bonne source de vitamine C qui renforce les tissus de l'organisme, aide celui-ci à assimiler le fer et favorise le métabolisme.

Par ailleurs, le fruit à pain est riche en fibres nécessaires au bon transit intestinal. Les personnes qui mangent des aliments riches en fibres risquent moins de développer un surpoids ou une obésité. Les graines de fruit à pain sont une assez bonne source de protéines dont l'organisme a besoin pour sa croissance et sa bonne santé. La vitamine B1 (thiamine), dont les graines sont bourrées, aide l'organisme à convertir les hydrates de carbone en énergie et en chaleur. Les feuilles de l'arbre à pain sont une bonne source de vitamine C, de fer et de calcium. Le fer est bon pour le sang et le calcium aide à avoir des os et des dents solides.

Composition énergétique et nutritionnelle moyenne en gramme et pour 100 grammes : Kcalories 90 - Protides 0,9 - Glucides 12 - Lipides 0,5.

Apports énergétiques du fruit de l'arbre à pain. © DR
Cela vous intéressera aussi