L'arbre le plus vieux d'Europe est un pin de Heldreich de 1.230 ans, que les scientifiques ont surnommé Italus. Il pousse dans un parc national au sud de l’Italie. Son âge a été calculé en combinant des mesures de radiocarbone et une analyse de ses cernes.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] « L'Intelligence des arbres » : le réseau social de la forêt Des isotopes du carbone ont servi à démontrer que deux espèces des forêts canadiennes, le sapinull

Ce serait le doyen des arbres en Europe. D'après un article paru dans la revue Ecology, Italus semble en bonne forme ; il aurait même eu une poussée de croissance pendant les dernières décennies, comme l'attestent les cernes plus grands qui se sont ajoutés à son tronc récemment.

Les scientifiques de l'université de la Tuscia (Italie) ont découvert l'arbrearbre sur une pente rocheuse des montagnes du parc national du Pollino. Une partie de l'arbre manquait, ce qui a compliqué l'évaluation de son âge, comme l'explique Alfredo di Filippo au National Geographic : « La partie interne du bois était comme de la poussière -- nous n'avons jamais rien vu de tel. Il manquait au moins 20 centimètres de boisbois, ce qui représente beaucoup d'années ». En revanche, les racines, qui produisent elles aussi des anneaux de croissance, étaient en bon état.

Italus est un pin de Heldreich de 1.230 ans

Les chercheurs ont réalisé une datation au radiocarbone des racines puis ils ont relié la croissance des racines à celle du tronc pour trouver quelles années manquaient. Italus a 1.230 ans ; il est le plus vieil arbre européen dont l'âge est attesté scientifiquement. Le parc contient d'autres pins de Heldreich, dont beaucoup ont entre 500 et 600 ans. L'équipe a trouvé trois autres arbres millénaires.

Italus aurait donc commencé à germer au Moyen Âge, pendant une période froide. Il a bien survécu jusqu'à aujourd'hui, malgré les augmentations de températures et les sécheresses ; dans la région montagneuse où il pousse, l'airair reste frais. Les arbres qui vivent dans des lieux reculés et difficiles d'accès ont aussi plus de chances d'être épargnés par l'Homme. Dans le monde, l'arbre le plus vieux dont l'âge est attesté scientifiquement serait un pin Bristlecone des montagnes Blanches (États-Unis), âgé de 5.000 ans.