51 °C au Pakistan : la température la plus élevée de l'année dans l'hémisphère Nord !

Classé sous :Réchauffement climatique , pakistan , chaleur
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Vague de chaleur ou canicule: quelle différence ?  L’été, on entend parler de pics de chaleur, de vagues de chaleur et de canicule. La différence ne saute pas aux yeux, mais elle entre en compte pour les alertes météo ou les plans de vigilance en matière de santé. 

L'Inde et le Pakistan ont encore subi une chaleur extrême ces derniers jours, alors que la canicule dure déjà depuis deux mois sur ces pays. Après avoir atteint le seuil symbolique des 50 °C vendredi, le mercure est monté jusqu'à 51 °C dans la ville de Jacobabad au Pakistan samedi 14 mai. Il s'agit de la température la plus élevée enregistrée sur l'hémisphère Nord depuis le début de l'année, 5 °C en dessous du record de chaleur absolu dans le monde (56,7 °C dans la Vallée de la Mort, USA, en 1913).

Ce dôme de chaleur, lié à un blocage anticyclonique persistant, n'a pas entraîné de records absolus de température au Pakistan (52,5 °C à Jacobabad, en 2003) mais la durée de cette canicule est historique : le phénomène sévit depuis le 10 mars dernier avec des valeurs supérieures de 5 à 7 °C aux moyennes. Cette vague de chaleur a fait exploser le prix des céréales en Inde qui a décidé d'interdire les exportations de blé à l'étranger.

Au Pakistan, les médecins font face à des hospitalisations pour des lésions rénales aigües, en lien avec la déshydratation, et à des épidémies de gastroentérite à cause d'une eau contaminée. Après une accalmie relative (45 à 47 °C) ces jours-ci, le mercure repartira à la hausse à partir de mercredi.

Les températures ont atteint ou dépassé les 50 °C au Pakistan pendant 3 jours. © Pixabay