Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] À la découverte de la face cachée des orages Aussi spectaculaires que mystérieux, les sprites appartiennent à la famille des phénomènes lumineux transitoires (TLE).

Ce jeudi 4 août, un jet bleu a été capturé par un photographe amateur au-dessus d'un nuagenuage d'orageorage au Texas, un phénomène très rare à observer. Enregistrés pour la première fois en 1989, les jets bleus appartiennent aux phénomènes transitoires lumineux, aussi appelés TLE, auxquels appartiennent aussi les sprites rouges ou farfadets. Ils apparaissent lors d'orages particulièrement intenses, et peuvent atteindre jusqu'à 50 km d'altitude ! S'ils ressemblent à des éclairséclairs, attention, leur origine est différente.

Contrairement aux éclairs qui correspondent à des décharges électriques entre le nuage et le sol ou au sein du nuage, les jets bleus partent du haut du cumulonimbus et se dirigent vers l'ionosphèreionosphère. Ils sont constitués de plasma froid, leur couleurcouleur bleue étant due à l'ionisationionisation des atomesatomes d'azoteazote.

Contrairement à ce que l'on pensait jusqu'à récemment, ils ne sont pas très rares. Cependant, à cause de leur localisation, les observer est un défi ! « Cela pourrait avoir quelque chose à voir avec leur couleur bleue. L'atmosphèreatmosphère terrestre diffuse naturellement la lumière bleuelumière bleue, ce qui les rend plus difficiles à voir. Les jets bleus pourraient être plus courants que nous ne le pensons », explique Oscar van der Velde, chercheur au Lightning Research Group de l'Universitat Politècnica de Catalunya.