Certains nuages d'orages apparaissent vert. © Canva
Planète

Phénomène météo extraordinaire : les orages verts

ActualitéClassé sous :météorologie , orage , cumulonimbus

Alors qu'ils sont en général gris, bleutés, voire carrément noirs, certains nuages d'orages se présentent avec une couleur verte plutôt étonnante. Le phénomène est encore mystérieux et suscite toujours la curiosité des scientifiques.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] À la découverte de la face cachée des orages  Aussi spectaculaires que mystérieux, les sprites appartiennent à la famille des phénomènes lumineux transitoires (TLE). 

Les cumulonimbus, ces nuages d'orages responsables de phénomènes météo violents, sont connus pour assombrir le ciel lors de leur passage. Il arrive même qu'ils plongent des villes dans le noir l'espace de quelques minutes. De tous temps, l'arrivée des orages a été associée à des couleurs sombres. Mais certains observateurs ont pu remarquer une couleur bien différente : du vert ! Une couleur verdâtre parfois sombre et terne, et d'autres fois très lumineuse, à l'arrivée d'un orage.

Ce phénomène reste rare, mais est parfois observé sous les orages américains, australiens, et quelques fois, européens. En France, il est peu fréquent d'observer des orages verts, mais ce n'est pas impossible. L'un des meilleurs exemples de nuages verts a été aperçu lors de l'orage dévastateur de Reims du 19 juin 2021. De nombreux témoins ont décrit « un rideau vert » sous cette supercellule qui a ensuite inondé la ville, généré des grêlons géants et des rafales de vent à plus 120 km/h.

Décrit comme « apocalyptique », cet orage historique pour la région est typique des situations que l'on rencontre lors du passage d'un nuage vert. Car même s'il n'existe pas encore de conclusions précises sur le sujet, les orages verts sont toujours associés à des phénomènes violents, en particulier la grêle. Aux USA, certains pensent que le vert témoigne de la formation imminente d'une tornade sous l'orage, mais il n'y a aucune corrélation. 

 

Orages verts et grêle : un lien très probable

Quel est le phénomène à l'origine de la couleur verte sous certains orages ? Il n'y a aucune certitude à ce jour, mais seulement plusieurs hypothèses. L'une des hypothèses se base sur le fait que le vert résulterait du mélange entre le jaune de certaines parties du nuage et le bleu du ciel derrière. Une autre hypothèse, la plus probable à ce jour, serait que la grêle sous le nuage décomposerait la lumière du coucher de Soleil, ce qui donnerait cette couleur verte, turquoise ou jaunâtre. Quasiment tous les orages verts observés ont été suivis de chutes de grêle importantes, souvent même de grêlons géants, et de phénomènes violents (pluies diluviennes, forte activité électrique) en général.

Précisons que la couleur verte est présente sous le nuage, et non sur celui-ci : on l'observe en général sous l'arcus, à l'avant du nuage d'orage, au niveau du rideau de précipitations. Il est aussi possible que l'épaisseur du nuage d'orage, et sa capacité à filtrer les rayons du soleil, joue probablement également un rôle, de même que la présence de particules de poussières ou de sable sur lesquelles la lumière peut se refléter. Comme pour les ciels de feu rouges flamboyants, plus il y a de particules sur lesquelles la lumière peut se refléter (gouttelettes d'eau et cristaux de glace qui composent le nuage), plus les couleurs sont vives. Les cumulonimbus qui génèrent de la grêle sont plus épais, et cette particularité contribue peut-être aussi à la coloration.

D'une manière générale, la couleur verte est liée à un alignement précis entre le Soleil et l'orage, avec son rideau de précipitations au bon angle par rapport à la lumière, mais la raison exacte de l'apparition du vert fait encore débat.     

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !