Planète

En bref : Nouvelle-Calédonie, un nouveau sanctuaire pour les requins

ActualitéClassé sous :zoologie , requin , protection des requins

Voilà une bonne nouvelle pour les requins. Ils ne seront désormais plus pêchés dans les eaux territoriales de Nouvelle-Calédonie. Le gouvernement de cet archipel du Pacifique sud vient d'annoncer la création d'un sanctuaire pour requins.

Le grand requin-marteau (Sphyrna mokarran) est l’une des 21 espèces de requins du Pacifique sud. Il peut atteindre 5,5 m de long et se distingue du requin-marteau par sa grande nageoire dorsale. © Sami Sarkis

L'un des plus beaux lagons du monde devient officiellement un sanctuaire pour les requins. Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie vient d'annoncer qu'il sera désormais interdit de pêcher toute espèce de requin dans l'intégralité de la zone économique exclusive du pays. L'étendue océanique concernée couvre quelque 1.245.000 km2, soit plus de deux fois la superficie de l'Hexagone. La biodiversité marine y est particulièrement riche, on peut rencontrer près de 50 espèces de requins différentes.

Les requins-tigres, dont le corps est brun-gris et strié par des zébrures verticales, peuvent atteindre 4 m de long et peser jusqu'à 500 kg. Ils seraient responsables d'environ 20 % des attaques mortelles. © Willy Volk, Flickr, cc by nc sa 2.0

La pêche, la capture, la détention ou la commercialisation de ces poissons prédateurs, quelle que soit leur espèce, seront donc prohibées. Cette bonne nouvelle s'ajoute à la mise en place de sanctuaires de requins en Micronésie, en Polynésie française, aux îles Samoa et aux îles Cook, initiée voilà quelques mois. Par ailleurs, en mars 2013, 177 pays ont voté pour la protection du requin longimane, du requin-taupe et de trois autres types de requins, lors de la réunion de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites).

Les requins sont essentiels pour la santé des écosystèmes marins. Souvent victimes du finning, un tiers des espèces est actuellement menacé ou quasi menacé d'extinction. Si de plus en plus d'efforts pour protéger ces animaux sont mis en place, les chiffres sont tout de même édifiants. En mars dernier, une étude parue dans la revue Marine Policy estimait à 100 millions le nombre de requins tués chaque année dans les pêcheries commerciales.

Cela vous intéressera aussi