Il n'y a jamais eu autant de tornades enregistrées au cours d'un mois de mars aux États-Unis. © James Thew, Adobe Stock
Planète

États-Unis : un début de saison des tornades record et intense !

ActualitéClassé sous :Tornade , météorologie , climat

La saison des tornades a débuté de manière très violente aux États-Unis, avec un record enregistré en mars, et un début avril déjà très agité. Il s'agit du plus fort démarrage de la saison des tornades jamais enregistré.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Une puissante tornade recréée par ordinateur  Préoccupés par les centaines de tornades qui tourmentent le centre des États-Unis chaque année, les chercheurs de ce pays tentent de mieux comprendre la formation de ces monstres dévastateurs. Des scientifiques ont reconstitué avec un supercalculateur la tornade « El Reno », une des plus puissantes jamais observées, qui a frappé l’Oklahoma le 24 mai 2011. Elle détruisit tout sur son passage sur plus de 100 km durant près de deux heures… Grâce à cette simulation, on repère mieux les phénomènes à l'œuvre. 

La saison des orages et des tornades démarre officiellement en février, pour se terminer en juin, avec un pic en mai. Avec au moins 210 tornades confirmées au cours du mois de mars, les États-Unis ont enregistré un nouveau record, surpassant celui de mars 2017 avec 192 tornades : en mars, la moyenne se situe autour de 80 tornades depuis le début des relevés de 1950. Cependant, sur 210 tornades enregistrées en mars 2022, en majorité au Texas, 176 sont des tourbillons de faible intensité (classés EF0 à EF1).

L'événement le plus notable reste la tornade à Des Moines en Iowa le 5 mars dernier : classée EF4 avec des vents entre 267 et 322 km/h, elle a parcouru plus de 100 kilomètres et a causé la mort de six personnes.

Tornade EF4 à Des Moines, en Iowa, le 5 mars 2022. © Texas Storm Chaser

Le phénomène La Niña probablement en cause

Plusieurs paramètres météo ont joué en faveur d'un début de saison aussi violent : la température du Golfe du Mexique plus élevée que la normale qui a apporté la chaleur et l'humidité nécessaires à la formation des orages, et la position du jet-stream qui a poussé cet air tropical vers le sud des États-Unis, plus tôt dans la saison que d'ordinaire. La persistance du phénomène climatique La Niña est également connue pour contribuer à un plus grand nombre de tornades au début du printemps. Mais y a-t-il vraiment plus de tornades que dans le passé ? Rien n'est sûr, le Storm Prediction Center précise que les outils de relevés sont bien plus performants qu'avant et permettent de mieux repérer les tornades, et de confirmer les observations des habitants. Le mois d'avril semble pour le moment suivre la même tendance, avec déjà une trentaine de tornades confirmées entre le 4 et le 6 avril dernier.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !