Le réchauffement climatique, ça se passe aussi en France. Chaque mois, Futura vous propose un point de la situation. © pict rider, Adobe Stock
Planète

Le réchauffement climatique en France : un mois de novembre 2021 plus frais que la moyenne

ActualitéClassé sous :Réchauffement climatique , anomalies de températures , précipitations

Depuis le début de l'ère industrielle, notre Planète se réchauffe. Les scientifiques ne cessent de le répéter. Plus 1,2 °C déjà, en moyenne. L'an dernier, le mois de novembre avait été particulièrement chaud dans le monde. Mais qu'en est-il cette année ? Et comment cela se traduit-il pour la France ? Nous l'avons bien ressenti, la fraîcheur a dominé.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Réchauffement climatique : notre planète en territoire inconnu  Dans la version préliminaire — qui ne couvre que les neuf premiers mois de l’année 2021 — de son rapport annuel State of the Global Climate, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) confirme la tendance au réchauffement climatique. Pour la première fois, la barre d’une hausse de 1 °C par rapport aux moyennes préindustrielles a été franchie sur la période des vingt dernières années. Mais le rapport met surtout en avant les nombreux phénomènes météo extrêmes survenus en 2021 et leurs conséquences pour la planète et pour l’humanité. © Organisation météorologique mondiale 

Au mois de novembre 2021, la température moyenne sur la France métropolitaine a été de 7,9 °C. Une donnée brute qui, en elle-même, reste difficile à évaluer. Mais Météo France nous précise que cette moyenne se situe en dessous des normales, celles calculées sur une période de 30 ans, pour l'instant encore entre 1981 et 2010. La température moyenne sur la France en ce mois de novembre affiche une anomalie de -0,7 °C.

Seuls le pourtour méditerranéen et la Corse ainsi que les côtes de la Manche et les frontières du Nord ont connu des températures de saison. Le reste du pays a vécu un mois de novembre très frais. Avec deux pics de froid, l'un en début de mois, l'autre en fin de mois. Le tout sous un ensoleillement plus que variable : 120 heures à Nantes (Loire-Atlantique) contre 44 heures seulement à Chambéry (Savoie) -- c'est d'ailleurs un record de faible ensoleillement.

En ce mois de novembre 2021, une grande partie du pays a connu des températures inférieures aux normales. © Météo France

De la neige en fin de mois

En ce mois de novembre 2021, notre pays a connu un important déficit pluviométrique. En moyenne, supérieur à 30 %. Localement, il a même pu atteindre les 70 % du côté du sud de la Bretagne, de la Vendée au Poitou.

La Corse, en revanche, a été largement arrosée. Les cumuls mensuels ont pu atteindre une fois et demie à trois fois la normale. Notamment à la suite du passage de la tempête Blas, autour du 10 novembre.

À noter également, un nouvel épisode méditerranéen qui est passé du Languedoc-Roussillon aux Cévennes et à la côte varoise entre le 23 et le 25 novembre.

Et en fin de mois, à la faveur de l'un des pics de froid cité plus haut, l'ensemble des massifs a connu des chutes de neige particulièrement abondantes pour la saison. Quelques flocons sont même tombés en plaine sur un large quart nord-est du pays.

En ce mois de novembre 2021, la France a connu un déficit de précipitation important. © Météo France

Détour par l’Outre-mer

La France, c'est aussi des départements et des régions d'Outre-mer. Certains dans l'hémisphère Nord -- la Martinique, la Guadeloupe -- et d'autres dans l'hémisphère Sud -- La Réunion, la Guyane et Mayotte -- dans lesquels nous approchons désormais de l'été.

À l'heure où nous publions, les informations relatives au mois de novembre 2021 ne sont disponibles pour aucune de ces régions. En revanche, celles du mois d'octobre 2021 sont désormais disponibles pour la Guadeloupe et la Martinique. Elles manquent toujours pour la Guyane -- dernière mise à jour en août 2021 -- et pour Mayotte -- dernière mise à jour en mars 2021.

Du côté de la Guadeloupe, le mois d'octobre dernier a affiché une température moyenne de 27,1 °C. C'est 0,6 °C de plus que la normale. Le résultat, surtout, de températures minimales plus chaudes. Et, dans l'ensemble, la tendance à l'assèchement se poursuit avec notamment un nombre de jours avec des précipitations significatives en baisse.

En Martinique, les températures ont encore été globalement supérieures à la normale en ce mois d'octobre 2021. Avec une anomalie allant jusqu'à +1,4 °C. En parallèle, la pluviométrie a été déficitaire. Entre moins 30 et moins 50 % sur une large partie de l'île.

Pour rappel, les données concernant l'île de la Réunion avaient déjà été diffusées au moment de notre point du mois d'octobre. L'île avait connu une anomalie de température +0,8 °C avec surtout, une fois encore, des températures minimales de 1,3 °C supérieures à la normale. Et la Réunion avait connu un excédent de pluviométrie de 50 % en moyenne.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !