Le minage de bitcoin aboutit à un gigantesque gaspillage de matériel informatique. © Zoran, Adobe Stock
Planète

Une transaction en bitcoin génère autant de déchets électroniques que la fabrication de deux iPhone

ActualitéClassé sous :Pollution , Cryptomonnaies , Environnement

-

[EN VIDÉO] Les cryptomonnaies, comment ça fonctionne ?  Comme le Bitcoin, il existe aujourd’hui plus de 6.000 cryptomonnaies dans le monde. Ces monnaies sont basées sur la technologie blockchain. 

La consommation astronomique d'électricité dépensée pour le minage de cryptomonnaies focalise l'attention. Mais ces monnaies virtuelles génèrent aussi un autre type de pollution : une montagne de déchets électroniques impossibles à réutiliser.

« Le bitcoin n'est pas terrible pour le climat », avouait en mars dernier le fondateur de Microsoft, Bill Gates. Il est de notoriété publique que le minage de bitcoin consomme une énorme quantité d’énergie. Selon l'université de Cambridge, qui calcule un index pour évaluer cet impact, la consommation annuelle du bitcoin est actuellement estimée à environ 100 TWh par an, soit près de la totalité de la consommation électrique des Pays-Bas.

La durée de vie d’une puce pour miner un bitcoin ne dépasse pas 1,3 an

Mais ce n'est pas là le seul impact environnemental du bitcoin : ce dernier conduit aussi à une impressionnante montagne de déchets électroniques, selon une étude publiée le 16 septembre dans la revue Resources, Conservation, and Recycling. En effet, le système de minage, qui implique des calculs de plus en plus compliqués, encourage les mineurs à n'utiliser que les puces informatiques de dernière génération et spécialement dédiées au minage, notamment les puces appelées Asic. « Ces puces sont tellement spécialisées que certaines ne répondent qu'à un seul algorithme », témoigne Alex de Vries, cofondateur de Digiconomist et principal auteur de l'article. Forcément, la durée de vie de ces équipements est extrêmement réduite : selon les calculs du chercheur, les mineurs les remplacent au bout de 1,29 an en moyenne. Ces puces n'ayant d'autre usage que celui des algorithmes de cryptomonnaie, elles sont ensuite tout simplement jetées à la poubelle.

Quantité de déchets électroniques généré par le minage de bitcoin (en kilotonnes). © Alex de Vries, RCR, 2021

272 grammes de déchets électroniques pour un seule transaction

Résultat : au prix du cours du bitcoin en mai 2021 (entre 35.000 et 45.000 euros), la cryptomonnaie génère annuellement 30.700 tonnes de déchets électroniques, soit autant que tout ce que les Pays-Bas produisent en un an à partir d'ordinateurs portables, de téléphones et d'autres appareils informatiques personnels. Rapporté au nombre de transactions, cela représente 272 grammes de déchets électroniques, soit le poids de deux iPhone 12 mini (162 grammes l'unité) ou d'un iPad mini (297 grammes). Et cette montagne de déchets est encore appelée à grossir, prévient Alex de Vries. Car, plus le prix du bitcoin monte (ce qui est la tendance à long terme), plus les algorithmes sont compliqués à résoudre et plus il faut remplacer le matériel rapidement. Si l'on prend comme référence les pics les plus hauts du cours, atteints en avril avec plus de 52.000 euros, la consommation annuelle grimpe à 64.350 tonnes de déchets électroniques sur une base annuelle.   

L'inquiétante montée des déchets électroniques

Il est toutefois à noter que les transactions bancaires traditionnelles génèrent elles aussi une grosse quantité de déchets électroniques, car elles recourent à d'énormes serveurs informatiques -- sans compter les six millions de cartes bancaires à puce fabriquées chaque année et d'une durée de vie de trois à quatre ans. Les déchets électroniques sont le flux de déchets qui connaît la croissance la plus rapide au monde, en hausse de 21 % entre 2014 et 2019 pour atteindre 53,6 millions de tonnes. Malheureusement, à peine 17,4 % de ces déchets sont recyclés et bon nombre des métaux et produits chimiques qu'ils contiennent sont nocifs pour la santé.

---

Découvrez TechPod, le résumé bimensuel de l'actualité de la tech et de la mobilité !

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !