Planète

Les dinosaures pouvaient-ils nager ?

ActualitéClassé sous :paléontologie , dinosaure , allosaure

Les pistes d'empreintes fossiles de dinosaures sont parfois bavardes au sujet des modes de vie de ces animaux disparus. Une équipe internationale menée par le paléontologue espagnol Rubén Ezquerra de la Fundación Patrimonio Paleontológico de La Rioja et comprenant le paléontologue français Loïc Costeur, du Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de l'Université de Nantes, a exposé les résultats d'une étude récente sur une telle piste dans la célèbre revue Geology, publiée par la Geological Society of America. Certains dinosaures étaient capables de nager !

Allosauridé nageant. Crédit : Guillaume Suan
Les griffures dans le grés, notez les "ripple marks" (Crédit : Loïc Costeur).

La découverte s'est faite en examinant des couches de sédiments en grès, déposées il y a environ 125 millions d'années au fond d'un lac situé dans l'actuel bassin de Cameros en Espagne. La couche date donc du Crétacé inférieur et elle contient une piste de 15 mètres de long. On y distingue une série d'empreintes en forme de S, d'environ 15 centimètres de large et 50 de long qui font penser à des griffures. Au total, il y a 6 paires de telles empreintes.

L'image qui émerge est alors celle d'un animal flottant dans 3 mètres d'eau et effectuant une sorte de mouvement de pagaie avec ses membres inférieurs. Cela rappelle d'ailleurs la façon dont les oiseaux aquatiques nagent. Une étude attentive des sédiments montre la présence de « ripple marks », les formes ondulées que laisse un courant sur le sable, sous la surface de l'eau. L'animal nageait donc à contre-courant avec une « foulée » de 243 à 271 centimètres.

C'est une découverte importante pour les paléontologues car, s'il existait déjà quelques traces laissant penser que certains dinosaures n'hésitaient pas à se lancer dans l'eau, aucune n'était aussi nette ni aussi probante que celles découvertes sur le site de La Virgen del Campo. Toutefois, il reste impossible d'attribuer avec certitude ces empreintes à un dinosaure précis. Malgré tout, ce pourrait être un des allosauridés qui existaient dans la région à cette époque. Il s'agissait de théropodes cousins du fameux T-Rex .

Une fois de plus, la paléoichnologie, la branche de la paléontologie qui étudie les traces fossiles laissées par les animaux, nous a fourni de précieux renseignements sur les possibilités biomécaniques des dinosaures. Nous comprendrons donc un peu mieux leur physiologie, la façon dont ils vivaient en interaction avec leur milieu et la science de la paléoécologie progressera elle aussi.

Cela vous intéressera aussi