Planète

En vidéo : l’infiniment petit comme jamais imaginé

ActualitéClassé sous :Nature , zoologie , Papillon

Une abeille, un papillon et un plant de tomates montrés sous un angle inédit. Un laboratoire d'imagerie par microscopie électronique à balayage présente quelques-unes de ses plus belles performances.

Une abeille, un papillon et un plant de tomate en haute résolution  Le film Nanoflight compile des images de microscope électronique à balayage. Dans la vidéo, on aperçoit un papillon, un plant de tomate et une abeille avec de superbes détails. © Stefan Diller-Nanoflight 

Les nanoflight sont des films qui compilent les images obtenues par microscopie électronique à balayage (ou SEM pour Scanning Electron Microscopy). Ils offrent une vision extraordinaire et d'une précision étonnante du monde qui nous entoure. Le scientifique Stefan Diller travaille depuis plus de 30 ans sur l'imagerie électronique et aide des chercheurs dans bien des domaines. La nature, la biologie, les matériaux, tout y passe pour le régal de nos yeux. La vidéo ci-dessus est un bel exemple des prouesses réalisées.

Au début du film, ce qui ressemble à un no man's land d'une planète étrange est en fait un plant de tomate. Grossie des milliers de fois, l'image montre les trichomes de la tige. La scène d'après, on se retrouve en tête à tête avec un papillon aux ailes de verre (Greta oto), une espèce tropicale qui se rencontre du Panama au Mexique. Il est connu pour ses ailes transparentes, mais sur la vidéo, ce sont ses yeux à facettes et sa trompe repliée qui captent notre attention. L'œil du papillon est composé de milliers d'ommatidies, et chacune dispose de son propre nerf optique et de son cristallin. C'est ensuite au tour de l'abeille d'être analysée sous toutes ses coutures. On commence par observer ses palpes labiaux, ses mandibules puis ses antennes couvertes de sensilles olfactives.

Stefan Diller a passé trois ans à développer cette technologie et à perfectionner tous les dispositifs. Pour obtenir des images d'aussi haute résolution, il utilise un microscope électronique à balayage, mais aussi un logiciel spécial. Il a été écrit pour interpoler les mouvements lisses, les paramètres de mise au point et la couleur, et peut prendre des heures pour terminer le processus.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

La tête d'un papillon aux ailes de verre vue par microscope électronique à balayage. © Capture d'écran, Barcroft TV, YouTube