Un immense nuage rouleau a plusieurs fois été filmé en train de déferler le long des côtes australiennes. Il s'agit du Morning Glory, un phénomène qui se produit presque exclusivement en Australie et uniquement à une certaine période de l'année.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 nuages à reconnaître pour prédire la météo Pendant des millénaires, les hommes ont appris à prévoir le temps grâce à des indices de la nature. Parmi eux, les nuages peuvent donner une bonne idée de la météo à court terme.

Les nuages Morning Glory sont des formations qui sont rarement observées, mais lorsqu'elles apparaissent, les images font à chaque fois le tour du monde. Ces tubes nuageux peuvent se présenter de manière solitaire ou bien en groupe parallèle. Chaque bande peut mesurer jusqu'à 1.000 km de long, sur 1 à 2 km de hauteur, et se déplacer à environ 40 km/h.

Ils circulent à une altitude très basse, 100 à 200 mètres au-dessus du sol, ce qui les rend encore plus impressionnants. Contrairement à beaucoup de nuages qui se déforment en circulant au gré des courants en altitude, le Morning Glory avance de manière constante sans changer de forme et cela, sur des centaines de kilomètres. Le passage de chaque tube nuageux s'accompagne d'un ventvent soudain au sol, à 40/50 km/h, qui ne dure pas plus de quelques minutes.

Un nuage observable en septembre et octobre

Ils apparaissent au nord de l'Australie, en particulier dans le golfe de Carpentarie, à la fin de l'été et au début de l'automne : septembre et octobre sont les mois les plus propices à leur observation, parfois début novembre également. Pourquoi les Australiens les appellent-ils Morning Glory (« la Gloire du matin ») ? Car ces nuages rouleaux se forment en général à l'aubeaube, mais pas uniquement. Certains ont déjà été signalés en soirée, et même en pleine nuit. Ils ont été décrits pour la première fois en 1942, dans un rapport de pilotes de la Royal Australian AirAir Force. Leur étude n'a ensuite réellement commencé qu'en 1979 et se poursuit encore aujourd'hui.

Le processus de formation du Morning Glory est encore assez mystérieux, et les météorologuesmétéorologues australiens ne sont pas tous d'accord sur les différentes hypothèses émises. Le Morning Glory n'est pas un arcus de même type que celui, en forme de rouleau aussi qui se présente à l'avant de certains orages, mais il s'y apparente.

Leur présence sur cette zone précise d'Australie est liée au relief, et au microclimatmicroclimat caractérisé par des changements de pressionpression soudains. Il s'agit d'un nuage d'onde dont la formation dépend des brises de mer : l'air s'élève et se refroidit, l'humidité se condense et un nuage se forme. Mais les courants spécifiques à cette zone font redescendre ces particules nuageuses qui s'évaporent, ce qui donnerait alors lieu à cette forme de rouleau.

Certains nuages Morning Glory ont déjà été observés ailleurs qu'en Australie, mais de manière très rare : en Uruguay, au Mexique, aux États-Unis (Oklahoma et Grands Lacs), au Canada (Nouvelle-Écosse),en Russie, en Allemagne, et même, sur les côtes de la Manche et de la Vendée.

Nuage « Morning Glory » le long du lac Michigan aux États-Unis. © Chad Bousamra