Le nuage de fumée des méga-incendies en Californie arrive en Europe

Classé sous :Incendie , surveillance des incendies , Copernicus

Depuis l'espace, Copernicus, le programme européen d'observation de la Terre, utilise son système de surveillance de l'atmosphère (CAMS) pour suivre l'évolution et la dynamique des fumées provoquées par les incendies dans les États de la Californie et de l'Oregon.

CAMS observe les aérosols, le CO2 ainsi que d'autres constituants de la fumée pour prédire ses mouvements dans l'atmosphère. Selon les données, les fumées les plus denses se concentrent en Californie, au dessus du Pacifique, mais depuis quelques jours, elles ont traversé le pays pour atteindre la côte est du pays ainsi que le Canada. Elles devraient ensuite traverser l'Atlantique pour arriver au nord de l'Europe d'ici la fin de la semaine prochaine.

« Ces feux ont émis tellement de pollution dans l'atmosphère que nous pouvons toujours voir l'épaisse fumée à plus de 8.000 kilomètres de distance. Cela reflète à quel point les feux ont eu des proportions et une durée dévastatrices, » explique Mark Parrington, un scientifique en charge du programme CAMS. Depuis sa mise en service en 2003, CAMS n'a jamais autant observé de CO2 causé par des incendies qu'en 2020.

La prédiction du mouvement des fumées provoquées par les incendies à travers les États-Unis entre le 14 et le 19 septembre 2020. © Copernicus Atmosphere Monitoring Service, ECMWF

Image satellite de la côte ouest des États-Unis, les points orange montrent les feux actifs.© NOAA, Nasa
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 20 ans d'incendies à travers le monde résumés en 30 secondes  Voici à quoi ressemble la Terre en proie aux flammes. Ce n'est pas un scénario de fin du monde, mais le résumé de l'ampleur des incendies qui se sont produits à travers le globe ces deux dernières décennies. Vingt ans de feux de forêts, épiés de très haut par le satellite Terra, que la Nasa a condensé dans une animation de 30 secondes.