Météo France entend poursuivre le développement des techniques d’intelligence artificielle et utiliser de nouvelles sources de données pour des projections climatiques plus précises. © Pierre, Adobe Stock
Planète

Météo France va aider les villes et les entreprises à s'adapter contre le réchauffement climatique

Afin de mieux anticiper les catastrophes liées au réchauffement climatique, Météo France vient de signer un nouveau contrat d'objectifs avec le ministère de la Transition écologique pour aider les entreprises, les stations de ski et les villes.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Combien de temps à l'avance peut-on prévoir la météo ?  Dans les années 1980, la fiabilité des prévisions météo ne dépassait pas quelques jours. Aujourd’hui, la plupart des sites affichent des prévisions à deux semaines voire plus. 

Alors que le Giec vient de sortir un nouveau rapport sur l'état du changement climatique et les solutions d'adaptation aux phénomènes météo extrêmes, Météo France s'engage auprès du ministère de la Transition écologique à fournir des services plus performants et plus innovants. Ce contrat d'objectifs à tenir sur la période 2022-2026 fixe les trois grandes priorités : « contribuer à la connaissance du climat, de son évolution passée et future, et collaborer activement aux exercices de simulation climatique internationaux et rapports menés dans le cadre du Giec. Éclairer les décideurs et acteurs économiques dans leurs démarches d'adaptation au changement climatique grâce à de nouveaux services. Poursuivre la sensibilisation de tous les publics aux conséquences du changement climatique ».

Plus d'observations et d'intelligence artificielle pour améliorer les prévisions

L'organisme météorologique veut tout d'abord améliorer ses prévisions concernant les phénomènes météorologiques dangereux. La mise en place des vigilances en cas d'intempérie passera de 24 heures à l'avance à deux jours. Pour être plus précis, Météo France entend poursuivre le développement de l'usage des techniques d'intelligence artificielle et utiliser de nouvelles sources de données (issues de systèmes d'observation participatifs, des réseaux sociaux, de webcams ou encore d'objets connectés) en complément des systèmes d'observation traditionnels pour mieux observer le temps qu'il fait et améliorer ses prévisions. Dix nouvelles sources de données d'observation produites par des tiers seront également intégrées aux systèmes opérationnels de Météo France.

Un nouveau contrat d’objectifs signé entre Météo France et le ministère de la Transition écologique fixe les priorités pour 2022-2026. © urbanhearts, Adobe Stock

Stations de ski, entreprises et villes bénéficieront de projections climatiques

Météo France « va démultiplier son action en déployant, largement, et en partenariat, de nouvelles offres d'accompagnement des services de l'État, des collectivités locales et des acteurs des filières économiques dans leurs démarches d'adaptation au changement climatique. En ce sens, au moins cinq nouveaux services consacrés à l'adaptation au changement climatique seront lancés par Météo France d'ici 2026 ».

Parmi ces outils, Climadiag qui vient d'être lancé : il s'agit d'un outil de sensibilisation pour aider les entreprises à prendre conscience de leur sensibilité au changement climatique. Grâce à l'étude du climat passé et les projections sur le climat futur, Climadiag permet d'identifier les stratégies que doit développer l'entreprise face aux risques climatiques qui la concerne.

Autre programme qui fait ses débuts, Climsnow, destiné aux stations de ski : cet outil permet de quantifier la fiabilité de l'enneigement (neige naturelle damée, avec ou sans neige de culture), sa variabilité et la capacité de chacune des stations à maintenir son exploitation en fonction des projections climatiques jusqu'en 2100, avec quels efforts et selon quelles modalités. L'idée est de « permettre aux stations de ski d'utiliser les informations fournies par Climsnow pour ensuite planifier des choix d'investissement en se basant sur des projections de l'état futur du manteau neigeux ».

Les stations de ski bénéficient de projections climatiques sur le manteau neigeux leur permettant d'orienter leurs choix d'investissement. © Hakan Ozturk, Adobe Stock

Météo France compte proposer le même type d'outil, pour les communes cette fois-ci, y compris les plus petites d'entre elles, d'ici la fin 2022.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !