Le gouffre est apparu dans le désert d'Atacama au Chili. © sunsinger, Adobe Stock
Planète

Un gouffre béant est apparu au Chili !

ActualitéClassé sous :Grotte et gouffre , Géologie , Chili

Un gigantesque cratère est apparu il y a 3 jours dans le désert d'Atacama au Chili. Avec ses 25 mètres de diamètre et une profondeur de 200 mètres, il intrigue les scientifiques. Que s'est-il passé ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Dans une grotte sans repère de temps : les premiers jours  Le 14 mars 2021, à l’initiative de l’institut de recherche Human Adaptation, une équipe de 15 volontaires s’est lancée dans une aventure hors du temps : ils resteront 40 jours enfermés dans la grotte de Lombrives (Ariège), l’une des plus vastes grottes d’Europe. Le tout sans aucune information de date ou d’heure. À leur tête, Christian Clot, qui raconte ici les premiers jours de l’expédition. Notez que l’enregistrement a été récupéré par l’équipe qui veille à l’extérieur le 23 mars 2021, sans avoir d’information sur la date à laquelle il a été fait. © Human Adaptation Institute 

Il est apparu il y a trois jours près d'une mine de cuivre : un gouffre géant vient d'être découvert dans le désert d'Atacama, au Chili. L'énorme cratère mesure environ 25 mètres de diamètre, pour 200 mètres de profondeur. Heureusement, aucun dégât n'a été noté sur l'infrastructure ni sur le personnel. Tout a été sécurisé et l'activité sur le site a été bien sûr suspendue mais il reste encore à déterminer la cause de cet effondrement. Car si le processus qui en est à l'origine est connu de manière générale, l'activité minière effectuée sur place pourrait bien être la cause directe.

Tout est causé par l'infiltration de l'eau dans la roche

De tels cratères peuvent se former lorsque de l'eau (de pluie, principalement) s'infiltre dans la roche. Avec l'érosion et la corrosion causée par l'eau, les roches carbonatées (comme les calcaires ou les dolomies) se dissolvent alors petit à petit, créant des creux ou des espaces vides : c'est le processus d'altération. Lorsque l'eau se retire ensuite, le plafond rocheux peut s'effondrer ensuite sous son propre poids : un gouffre se forme ! Le diamètre de ces cavités varie de quelques centimètres à des dizaines de mètres de diamètre, de même pour la profondeur pouvant atteindre des centaines de mètres, comme ce qui vient d'arriver au Chili !

La plupart du temps, tout se fait lentement : la dissolution chimique prend du temps et, petit à petit, la roche s'affaisse avec le niveau d'eau qui progresse lui aussi lentement. Le changement de saison peut notamment jouer, avec le gel ou la sécheresse. Mais lorsque l'activité humaine s'en mêle, c'est plus compliqué. Soit la dissolution se fait plus rapidement, à cause d'une accumulation d'eau de pluie, soit si l'eau contenue dans les sols est retirée rapidement par pompage, alors elle peut conduire à des apparitions soudaines de gouffres.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !