Des chercheurs du Trinity College de Dublin (Irlande) travaillent au développement d’un catalyseur qui rendrait l’électrolyse de l’eau plus rentable. De quoi produire enfin un hydrogène vert et bon marché. © leestat, Adobe Stock
Planète

Ils ont peut-être trouvé la solution pour produire de l'hydrogène avec moins d'énergie

ActualitéClassé sous :énergie renouvelable , Réchauffement climatique , gaz à effet de serre

-

[EN VIDÉO] Hydrogène bleu, gris, jaune et vert : quelle différence ?  L’hydrogène est souvent assimilé à une couleur, qui dépend de la façon dont il est produit. 

Pour lutter contre le réchauffement climatique, nous allons devoir réduire nos émissions de gaz à effet de serre. En comptant, entre autres, sur la production d'un hydrogène vert à partir de sources d'énergie renouvelable. Mais pour cela, il faudra trouver des solutions pour que cette production devienne économiquement rentable. Des chercheurs proposent aujourd'hui une nouvelle piste.

Pour limiter le réchauffement climatique anthropique et ses conséquences possiblement dramatiques pour l'humanité, nous allons devoir réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) générées par nos moyens de production d'énergie fossile. Alors même que nous vivons dans un monde qui repose sur la croissance. Démographique, économique et technologique. Un monde dans lequel les demandes en énergie ne cessent d'augmenter.

Certains voient dans l'hydrogène la solution à nos problèmes. Ils imaginent utiliser une électricité renouvelable -- comprenez éolienne ou solaire -- pour produire un hydrogène vert, riche en énergie. Et qui pourrait être stocké pour servir plus tard -- lorsque le vent ne souffle pas ou que le soleil ne brille pas -- de carburant à des piles à combustible. Avec pour unique déchet : de l'eau. L'ennui, c'est que l'électrolyse de l'eau mobilise beaucoup d'énergie. Ce qui explique pourquoi produire ainsi de l'hydrogène reste aujourd'hui coûteux et peu intéressant.

Pour l'heure, les scientifiques peinent à trouver des catalyseurs à la fois efficaces, robustes et bon marché. Mais une équipe de chimistes et de physiciens théoriciens du Trinity College de Dublin (Irlande) est peut-être sur la bonne voie. « De nombreux travaux se sont concentrés sur les métaux efficaces, mais au coût prohibitif, beaucoup trop rares pour faire le gros du travail nécessaire pour produire suffisamment d’hydrogène pour la société. Nous nous sommes attelés à chercher une option viable à long terme. Et nous espérons que nous y parviendrons », précise Michael Craig, premier auteur de l'étude, dans un communiqué du Trinity College.

Miser sur une approche multidisciplinaire

Il y a deux ans, déjà, les chercheurs avaient avancé que la science sous-estimait l'activité de certains des catalyseurs les plus réactifs. En affinant un modèle théorique accepté de longue date et utilisé pour prédire l'efficacité des catalyseurs dans la réaction d'électrolyse de l'eau, ils avaient rendu beaucoup plus facile la recherche du catalyseur tant espéré. Du côté des catalyseurs moléculaires.

Cette fois, ils se sont reposés sur une approche combinatoire automatisée et sur une modélisation chimique quantique avancée pour identifier neuf combinaisons de métaux et de ligands -- des éléments qui collent les métaux pour générer les catalyseurs -- comme des pistes très prometteuses. Des pistes qui pourraient être explorées par l'expérience. Trois métaux ressortent comme étant particulièrement prometteurs : le chrome, le manganèse et le fer. Des milliers de catalyseurs basés sur ces composants clés vont désormais pouvoir être évalués au laboratoire pour leurs capacités.

« Jusqu'à récemment, nous cherchions une petite aiguille dans une énorme botte de foin. Après avoir réduit la taille de la botte de foin, nous avons maintenant aspiré beaucoup du foin restant, raconte Max Garcia-Melchor, professeur de chimieJe crois que les chercheurs de toutes les disciplines peuvent aider à trouver des solutions pour nous permettre de vivre plus durablement. L'un des points forts de nos travaux est l'approche multidisciplinaire que nous adoptons ».

---

Découvrez Fil de Science ! Chaque vendredi, dès 18h30, suivez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura.

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !