Une nouvelle image prise par le satellite Envisat couvre une partie du centre du Maroc, depuis les rivages de l’océan Atlantique à l’ouest jusqu’aux monts de l’Atlas et les régions arides qui s’étendent vers l’intérieur, au-delà de la frontière algérienne.
Cela vous intéressera aussi

Les sommets couverts de neige des monts du Haut Atlas (à une cinquantaine de kilomètres seulement de Marrakech) séparent le versant atlantique du Maroc de l'influence du climatclimat désertique venu du Sahara algérien. Au nord-ouest des montagnes, la région bénéficie d'un climat de type méditerranéen, avec des étés chauds et secs et des hivershivers modérés et humides. Plusieurs sommets de la chaîne dépassent les 4.000 mètres et reçoivent des chutes de neige régulières, ce qui autorise la pratique des sports d’hiver jusqu'au cours du printemps. La fontefonte des neiges assure un approvisionnement en eau suffisant pour les saisonssaisons plus sèches. Plus au sud, on trouve la chaîne moins élevée de l'Anti-Atlas. Ici le terrain est plus particulièrement sec et dénudé car ces montagnes se situent dans la zone climatique saharienne. Plus à l'intérieur des terres, on peut voir les sablessables du désert algérien. Situées autour de 30° de latitudelatitude nord et en bordure du désertdésert du Sahara, ces régions se caractérisent par de hautes températures et de très faibles précipitationsprécipitations.

Le Sahara s'étend inexorablement vers le sud, rendant de larges territoires stériles. L'un des nombreux apports des satellites d'observation de la Terreobservation de la Terre (comme Envisat de l'Esa) est la possibilité de surveiller les changements comme la désertificationdésertification ou la dégradation des sols, qu'ils soient causés par les activités humaines ou le changement climatique.