Les dauphins ont de la mémoire. Ils sont créatifs et joueurs. Ils sont doux. Ils ont conscience d’eux-mêmes et des autres. Ils ont même leur langage qu’ils utilisent pour se faire des copains. Bref, vous l’aurez compris, les dauphins ne sont pas si bêtes. © IgorZh, Adobe Stock
Planète

Bêtes de science : les dauphins aiment se faire des amis et les contacts physiques

ActualitéClassé sous :animaux , dauphin , Intelligence

« Bêtes de science », c'est comme un recueil d'histoires. De belles histoires qui racontent le vivant dans toute sa fraîcheur. Mais aussi dans toute sa complexité. Une parenthèse pour s'émerveiller des trésors du monde. Pour ce nouvel épisode, partons à la rencontre d'un animal espiègle : le dauphin.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Un grand dauphin en deuil  En juin 2017, un groupe de chercheur a observé un grand dauphin en interaction avec un petit décédé dans les eaux du golfe d’Ambracia, dans l’ouest de la Grèce. Une preuve de plus que les cétacés pleurent leurs morts. Notamment lorsqu’il s’agit de proches. Et la marque d’une certaine intelligence émotionnelle développée par ces mammifères marins hors du commun. © Insitut de recherche Tethys 

Nager avec les dauphins. C'est le rêve de pas mal d'enfants. Et à bien y réfléchir, de pas mal d'adultes aussi. Le vôtre, peut-être ? Même si je ne le partage pas -- pour cela, il faudrait se sentir comme un poisson dans l'eau... et ce n'est pas tout à fait mon cas --, je le comprends. Le dauphin, c'est bien connu, sait se montrer à la fois doux et facétieux. Il est sociable aussi. Un peu l'ami idéal en somme.

Dans la Grèce antique, il était même plus que ça. Sa beauté à couper le souffle l'avait propulsé au rang d'incarnation d'Apollon, le dieu des arts et de la lumière. On le voyait comme un guide capable de mener les Hommes vers un autre monde. D'où, peut-être, ce rêve presque vieux comme le monde, de nager avec les dauphins. Ceci étant dit, il ne faut pas oublier tout de même que le dauphin est un animal sauvage. Il est donc plutôt de bon ton d'éviter de le déranger lorsqu'il évolue dans ce qui devrait toujours rester son « jardin ».

Mais ce qui nous intéresse réellement ici, c'est l'intelligence de ce mammifère marin. Car elle est pour le moins étonnante. Pour certains chercheurs, le dauphin devrait même être considéré comme l'espèce animale la plus intelligente après l'humain. Parce qu'il est doué d'une sacrée mémoire et qu'il est capable de faire preuve de créativité pour résoudre des problèmes. Ou encore parce qu'il a conscience de lui-même... et des autres aussi. Parce qu'il a même conscience du futur et de la mort. Et ça, ce n'est vraiment pas donné à tout le monde.

Les dauphins ont des amis et des copains

Le dauphin est aussi un champion de l'intelligence sociale. Il vit en communauté. Et il a inventé un langage qui lui est propre. Il semblerait même qu'un dauphin qui vit isolé sur la côte ouest de l'Écosse -- ça arrive lorsqu'un individu est séparé du groupe dans lequel il est né, à cause d'une tempête ou parce que sa mère a disparu -- ait appris le langage des marsouins. Alors que les dauphins comptent sur des clics, des impulsions et des sifflements pour communiquer, ce dauphin-là -- une femelle baptisée Kylie -- s'exprime sans sifflements. Uniquement par des clics extrêmement aigus. Comme ses cousins cétacés.

Peut-être parce que ces échanges vocaux renforcent les liens. C'est ce que des chercheurs ont pu observer dans des groupes de Grands Dauphins, du côté de l'Australie. Lorsqu'il s'agit de dauphins qui lui sont proches, le mammifère marin préfère le contact physique. Il frotte et il caresse ceux qui lui sont les plus chers. Mais cela ne l'empêche pas d'entretenir des relations sociales avec d'autres. Cela semble même essentiel pour lui. Parce qu'il semblerait que ceux qui ont le plus de relations sociales sont aussi ceux qui ont le plus de petits. Alors le dauphin n'hésite pas à user et abuser des sifflets.

C'est, semble-t-il, la manière qu'il a trouvée pour élargir son cercle social. Pour se faire des copains. Parfois beaucoup d'amis. Sans perdre ses amis. Grâce à une liaison vocale à distance qui remplace une liaison physique bien plus chronophage. Des sifflements pour les uns, des « papouilles » pour les autres. De quoi, pour les scientifiques, soulever de nouvelles questions sur l'origine et l'évolution du langage. Et pour le dauphin, montrer une fois de plus qu'il n'est... pas si bête !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !