Futura vous présente une sélection des alternatives au moteur de recherche Google. © Pxhere.com

Tech

Google : quelles sont les alternatives à son moteur de recherche ?

Question/RéponseClassé sous :moteur de recherche , Google , Qwant

Si, comme certains, vous êtes agacé, voire inquiet à cause de l'omniprésence de Google, il existe encore des moyens de se passer des services du géant du Web le plus utilisé. En ce qui concerne les moteurs de recherche, des possibilités intéressantes existent, certaines remplissant très bien leur mission de quête de l'information et d'autres présentant même des spécificités notables et fort utiles. Futura vous dévoile quelles sont les meilleures alternatives au moteur de recherche Google.

Aussi surprenant que cela peut paraître à certains d'entre nous, notamment les plus jeunes, Google n'est pas l'unique moyen de trouver des informations pertinentes sur le Web. Même si l'époque où les internautes français utilisaient AltaVista comme moteur de recherche est bel et bien révolue, il existe encore de nos jours des solutions alternatives plus que crédibles à Google et à son algorithme sophistiqué, mais souvent intrusif. Néanmoins, essayer de concurrencer Google reste une tâche très compliquée : d'après un rapport de la fin d'année 2018, il aurait été utilisé pour 73 % des recherches dans le monde et 90 % en France. Aujourd'hui, Futura vous présente les alternatives multilingues ou françaises au moteur de recherche Google.

Bing

Bing est le moteur de recherche mis en place par Microsoft pour essayer de concurrencer Google. Une grande partie des lecteurs le connaissent déjà, notamment car il est présent de base sur les ordinateurs fonctionnant sous Windows, mais aussi, car beaucoup de logiciels, au moment de leur installation, proposent d'ajouter l'extension de navigateur Bing et d'en faire le moteur de recherche par défaut, de temps en temps de manière un peu sournoise : en effet, l'utilisateur doit parfois décocher une case s'il ne veut pas que Bing soit installé. S'il lit en diagonale et n'est pas attentif, alors il aura droit à une petite surprise...

Malgré tous les efforts de Microsoft, Bing n'arrive pas à dépasser les 10 % de parts de marché (7,91 % fin 2018). Pourtant, en ce qui concerne les fonctionnalités, il ressemble très fortement à Google en proposant une interface avec les options de recherches suivantes : sites web, images, vidéos, actualités, shopping (avec le comparateur de prix Ciao), cartes (avec Bing Maps). Il dispose également d'un traducteur avec Microsoft Traduction.

Enfin, on peut mentionner une possibilité intéressante : lorsque l'utilisateur effectue une recherche d'image ou de vidéo, il peut sauvegarder ses trouvailles d'un simple clic dans une section appelée « Mes enregistrements », qu'il peut organiser à sa guise. Néanmoins, les habitudes ont la vie dure et il est permis de douter, en l'état actuel des choses, que Bing arrive à se mettre au niveau de son grand rival. 

Bing est le moteur de recherche créé par Microsoft pour concurrencer Google. © Microsoft

Yahoo! Search

À l'origine, Yahoo! était uniquement un annuaire web, avant de proposer d'autres services comme une boîte email, une messagerie instantanée, des portails d'actualités, de l'hébergement web et un moteur de recherche. En 2004, Yahoo! était même le site le plus visité au monde. Aujourd'hui, il représente environ 4 % des parts de marché et est plutôt en phase descendante sur le plan financier. 

Pourtant, en ce qui concerne l'algorithme du moteur de recherche Yahoo! Search, il a longtemps été considéré comme l'un des meilleurs au monde avec celui de Google. Actuellement, l'interface propose les fonctions de recherche classiques : web, images, vidéos et actualités. Les résultats peuvent être triés très facilement selon leur moment d'apparition et être limités géographiquement à la France si l'usager le souhaite. 

Dans les outils originaux, on peut souligner la présence des « questions/réponses », c'est-à-dire la possibilité pour les utilisateurs de consulter les questions posées sur un thème donné par d'autres personnes et dont les réponses sont apportées par des particuliers (avec un système de notation pour définir les plus pertinentes d'entre elles). 

Consultez les questions/réponses émanant des utilisateurs de Yahoo! Search. © Yahoo!

DuckDuckGo

DuckDuckGo est un métamoteur de recherche, c'est-à-dire qu'il utilise les informations fournies par plus de 400 sources (dont d'autres moteurs de recherche comme Yahoo!, Yandex, Yelp ou Bing), mais il dispose aussi de son propre moteur de recherche. DuckDuckGo, contrairement à la majorité de ses concurrents, ne personnalise pas les résultats de recherche, car il tient à rester neutre et estime que la qualité d'expérience de l'utilisateur sur le Web serait dégradée, dans le sens où elle serait filtrée donc limitée.

Il se positionne en ardent défenseur de la vie privée et déclare ne stocker aucune donnée personnelle de ses usagers. Ainsi, il bloque les traqueurs publicitaires, garde l'historique de recherche privé et ne conserve pas d'adresse IP. Utilisé avec Tor, il permet d'être anonyme dans ses recherches de bout en bout. Il existe d'ailleurs une extension DuckDuckGo Privacy Essentials pour les navigateurs les plus populaires. 

En ce qui concerne les fonctions de recherche, on retrouve les mêmes que d'habitude : web, images, vidéos, actualités et produits. On note toutefois la présence des commandes !bang qui offrent la possibilité à l'utilisateur d'être redirigé directement vers le service qu'il désire. Par exemple, s'il écrit !w avant sa requête, il accède automatiquement aux résultats de la page Wikipédia. Il existe des milliers de commandes bang (!twitter, !steam, !ebay, etc.) et il est possible de faire des suggestions pour les futurs bangs.

DuckDuckGo est un moteur de recherche respectueux de la vie privée de ses utilisateurs. © DuckDuckGo Inc.

Qwant

Qwant est un moteur de recherche français créé en 2013 dont la philosophie en matière de confidentialité est assez similaire à celle de DuckDuckGo. En effet, Qwant n'installe pas de cookies qui permettent de tracer et pister les utilisateurs, préservant de cette manière leur vie privée. Le seul cookie généré est effacé automatiquement à la fin de la session. Les résultats qu'il affiche sont neutres, donc non personnalisés d'après un historique de recherche comme sur Google (Qwant n'a pas d'historique). En revanche, contrairement à DuckDuckGo, ce n'est pas un métamoteur, il ne repose que sur son propre moteur de recherche, largement inspiré par Bing. 

L'interface de Qwant est agréable et légèrement différente de celles proposées par ses concurrents. Sur la page d'accueil, l'utilisateur peut effectuer trois sortes de recherches : Qwant pour les recherches classiques, Junior pour celles réservées aux plus jeunes et Music qui est un moteur de recherche d'albums et d'artistes.

Quant aux résultats, ceux-ci sont présentés en colonne, une pour les résultats sur le web, l'autre pour les résultats trouvés sur les pages d'actualité, sur les réseaux sociaux, sur les sites marchands et sur les sites musicaux. Évidemment, Qwant propose également la recherche d'images et de vidéos. 

Qwant est un moteur de recherche français qui ne trace pas ses utilisateurs. © Qwant

Lilo

Lilo est un métamoteur de recherche français qui a la particularité de financer des projets sociaux et environnementaux en reversant 50 % de son chiffre d'affaires généré par les revenus publicitaires. Peut-être que vous ne connaissiez pas Lilo, mais désormais, vous n'avez plus d'excuse pour ne pas œuvrer pour de bonnes causes !

Concrètement, l'utilisateur reçoit des gouttes d'eau chaque fois qu'il procède à des recherches sur Lilo. Le compteur de gouttes se trouve sur la page d'accueil et sur la page des résultats. Il peut ensuite les attribuer à un ou plusieurs projets retenant son attention et Lilo les transforme en argent. Selon les données communiquées, un utilisateur qui emploie Lilo pendant un an génèrerait environ 15 euros de revenus publicitaires. En 2017, Lilo a participé au financement de 150 missions à hauteur de 1.254.000 euros. 

Sur le plan des recherches, rien de spécial n'est à signaler, Lilo loue les algorithmes d'autres moteurs de recherche, comme Google, Yahoo! et Bing. Son interface est simple, épurée et permet d'accéder aux résultats web, aux images, vidéos, actualités, aux plans Google Maps et résultats de Google. 

On peut enfin mentionner que la page d'accueil présente des actualités à la une, celles-ci étant toutes tirées de sites connus pour leur engagement (M.Mondialisation, Positivr, Kaizen, Reporterre, la Relève, etc.).

Lilo permet de transformer les revenus tirés de la publicité en argent reversé à des projets solidaires. © Lilo SAS

Ecosia

Ecosia est un métamoteur de recherche solidaire allemand qui reverse 80 % de ses bénéfices pour la reforestation partout dans le monde. La page d'accueil d'Ecosia revendique plus de 54 millions d'arbres plantés depuis ses débuts. Il est intéressant de signaler que la nationalité française est la plus représentée chez les utilisateurs d'Ecosia, devant même la nationalité allemande (respectivement 23 et 19 % des personnes).

Ecosia affiche les résultats générés par Bing, améliorés avec les algorithmes développés par Ecosia et propose les liens publicitaires de Yahoo! L'utilisateur a la possibilité de ne plus faire apparaître les liens publicitaires, dans ce cas-là, le financement engendré grâce aux recherches est assez logiquement réduit. 

Sur le plan de l'interface, rien de révolutionnaire : la page d'accueil possède un champ de recherche et présente les différentes missions d'Ecosia. Les pages de résultats sont très semblables à celles des moteurs de recherche les plus connus, l'utilisateur y retrouve les fonctions les plus populaires : résultats web, images, vidéos, actualités, plans (avec Google Maps ou Bing) mais aussi les résultats Wikipédia, Amazon, YouTube et Google. 
 

Faire des recherches avec Ecosia permet de participer à la reforestation partout dans le monde. © Ecosia GmbH
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi