Google annonce l’une des « plus grandes avancées » de son moteur de recherche

Le géant californien explique avoir intégré à l'algorithme de son moteur de recherche une technologie d'analyse du langage naturel qui améliore considérablement la compréhension des requêtes. L'outil n'est pour le moment disponible qu'en anglais aux États-Unis. Google a affirmé vendredi avoir réalisé sa « plus grande avancée » depuis des années sur l'algorithme de son moteur de recherche, donnant, une fois n'est pas coutume, des précisions sur sa formule secrète. Le géant des technologies fait appel au « machine learning » (apprentissage automatique) pour améliorer sa compréhension des requêtes formulées en anglais courant. Il a indiqué vendredi avoir mis au point l'an dernier une technique pour analyser le langage naturel.

Cet outil s'appuie sur une technologie baptisée Bert (Bidirectional Encoder Representations from Transformers), capable de comprendre les différents mots d'une recherche au sein d'une phrase plutôt que de manière isolée. À la manière des humains, le logiciel de Google doit décoder la signification des requêtes même lorsque celles-ci sont peu claires ou semblent avoir peu de sens. « Nous améliorons de manière significative notre compréhension des requêtes, ce qui représente la plus grande avancée des cinq dernières années et l'une des principales avancées dans l'histoire de la recherche (en ligne) », a déclaré Pandu Nayak, vice-président de la recherche chez Google, sur un blog du groupe.

Une compréhension plus fine du langage

Certains des modèles développés par le Bert sont si complexes qu'ils nécessitent des processeurs ultra-puissants, conçus spécifiquement pour le cloud computing, précise Google. « En appliquant les modèles du BERT aussi bien à la hiérarchisation qu'aux extraits qui apparaissent dans les résultats, nous sommes en mesure de mieux vous aider à trouver des informations utiles, a assuré M. Nayak. En termes de classement des résultats, la technologie aidera le moteur de recherche à mieux comprendre une recherche sur 10 en anglais, aux États-Unis », ajoute-t-il.

Il a donné l'exemple d'une requête en anglais du type « 2019 voyage brésilien aux États-Unis visa »: avant, les algorithmes ne comprenaient pas certains adverbes et pouvaient proposer des résultats pour des citoyens américains allant au Brésil. « Avec Bert, le moteur de recherche est capable de saisir la nuance », précise-t-il. Google a dit vouloir étendre ces améliorations à d'autres langues et à d'autres régions « au fil du temps ».

Aussi importante soit-elle, la portée de la grande avancée de Google avec son moteur de recherche ne se fera pour le moment pas ressentir dans la version française. © AFP Photos, Karen Bleier