Le mode de transfert asynchrone, ou ATM, sert pour les communications à haut débit d’informations et permet une transmission très rapide des données, adaptée aux réseaux à haut débit avec des services multiples.© Connect world, Adobe Stock
Tech

ATM : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Internet , réseau , téléphonie

ATM signifie Asynchronous Transfer Mode, qui se traduit par « mode de transfert asynchrone » est une technologie réseau, apparue au début des années 1990, gérant le transport de la voix, de la vidéo aussi bien que celle des données en garantissant une qualité de service. L'ATM emploie une technique de commutation à mi-chemin entre la commutation de circuit (téléphonie) et la commutation de paquets (X25).

Il s'agit d'un protocole de niveau 2, créé en vue de transmettre sur une même ligne des données et de la voix. Ainsi :

  • il conçoit un standard réseau unifié ;
  • il permet multiplexer des données, autrement dit de les sélectionner, pour les transmettre sur une seule ligne de sortie. Elle se sert ainsi d'une signalisation numérique
  • il accroît les vitesses de traitement et de commutations : les débits sont de 155,520 Mbit/s ou de 622,080 Mbit/s et les vitesses prouvent atteindre 10 Gbit/s.

Les différentes cellules font l'objet d'un traitement asynchrone par rapport aux autres, dans l'attente du processus de multiplexage, suivant la technique MRF (Media Resource Function Server) ou TDM. Le TDM, ou time-division multiplexing, est un multiplexage à répartition dans le temps, qui permet de transmettre des flux synchrones ou asynchrones par le truchement d'une liaison synchrone. Le multiplexeur sépare et réordonne le mouvement des différents canaux pour la remettre en ordre. Elles sont ainsi intégrées à un flux de données synchrones.

IBM Turboways ATM 155 PCI network interface card. © Roberto Amorim, Wikimedia Commons, domaine public

À quoi sert l’ATM ?

L'ATM transmet des données et des informations en nombre nettement supérieur à Ethernet par exemple. Ses usages sont donc plus nombreux, il est plus riche, plus puissant et plus efficace.

Le transfert de données et d’informations multiples

L'ATM peut transporter : 

Il est à ce titre plus sophistiqué qu’Ethernettoken ring ou FDDI.

Une meilleure utilisation de la bande passante

À la différence des réseaux synchrones, l'Asynchronous Transfer Mode améliore l'usage de la bande passante physique. Le multiplexage lui permet en effet de faire appel aux blancs de communication pour assurer le transfert des données. Il s'agit donc d'une technologie particulièrement efficace. 

Comment fonctionne l’ATM ? 

L'ATM repose sur des technologies hautement perfectionnées telles que les commutateurs ou des identifiants spécifiques. Il est disponible sur un grand nombre de réseaux parce que ses utilisateurs apprécient son efficacité. 

Les commutateurs et les identifiants

  • Les identifiants 

Avant que les commutateurs ATM ne commencent à transférer les données, des identifiants procèdent à leur reconnaissance. Ils se servent du Virtual Channel Identifier (VCI) ou du Virtual Path Identifier (VPI). Les paquets de 53 octets de données comprennent 5 octets d'en-tête qui signalent la destination du paquet et des indicateurs nécessaires pour connaître notamment la qualité de service (Quality Of Service).

  • Les commutateurs

Ce sont les commutateurs ATM qui procèdent à la réception des paquets, exécutent leur démultiplexage, leur orientation et leur remultiplexage vers les commutateurs suivants. Il s'agit donc d'une technologie aussi complexe qu'efficace qui permet de transmettre et de trier l'information dans les plus brefs délais. 

L’ATM et les réseaux

L'Asynchronous Transfer Mode peut théoriquement être utilisé à l'infini, même si la puissance des commutateurs et le débit des fibres optiques en bornent nécessairement l'utilisation. L'ATM est utilisée :

  • en LAN (Local Access Network) ou réseau local ;
  • en WAN (Wide Access Network) ou réseau à longue distance.

Il est plébiscité par les utilisateurs tant est grande son efficacité. Le multiplexeur révèle toutes ses capacités. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’incroyable trajet du trafic internet mondial  Lorsqu’on se connecte à Internet, nos données empruntent un très long trajet. Un email parcourt ainsi en moyenne 15.000 km pour parvenir à destination ! 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !