Installation d’un des lasers utilisés par le projet Taara. © Google X
Tech

L’internet haut débit par laser, c’est possible

ActualitéClassé sous :Google , Internet , projet Loon

-

[EN VIDÉO] L’incroyable trajet du trafic internet mondial  Lorsqu’on se connecte à Internet, nos données empruntent un très long trajet. Un email parcourt ainsi en moyenne 15.000 km pour parvenir à destination ! 

X, société sœur de Google, a abandonné son projet de liaison Internet avec des lasers et des ballons. À la place, elle vient d'annoncer un nouveau projet, toujours avec des lasers, pour connecter en haut débit les lieux isolés grâce à des liaisons optiques au sol.

Alphabet, la maison mère de Google, avait pour ambition de connecter les endroits reculés du monde en faisant rebondir des lasers sur des ballons stratosphériques. C'était le projet Loon, mené par son laboratoire secret baptisé tout simplement X. La firme a mis fin au projet en janvier 2021 à cause des coûts.

Toutefois, X n'a pas abandonné l'idée d'utiliser les lasers et a lancé le projet Taara. L'idée est de connecter les communautés isolées sur le plan numérique en acceptant un compromis sur la fiabilité du signal. En plaçant les transmetteurs optiques au sol, la connexion pourrait être compromise par la météo, et notamment le brouillard, ou encore la faune locale, par exemple lorsqu'un oiseau passe devant.

Une connexion 20 Gbps avec une stabilité de 99 %

La firme a effectué ses tests entre Brazzaville, la capitale de la République du Congo, et Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. Les deux villes sont séparées par seulement 4,8 kilomètres, mais la fibre doit traverser plus de 400 kilomètres pour contourner le fleuve Congo. L'équipe a réussi à transmettre 700 téraoctets de données en 20 jours, avec une connexion disponible à 99,9 %. Toute la difficulté est de viser la cible, qui mesure seulement cinq centimètres, avec le laser et sans rencontrer d'obstacle.

La stabilité de la connexion dépendra des conditions locales, mais X espère obtenir une disponibilité annuelle d'au moins 99 % et une vitesse pouvant atteindre 20 Gbps sur des liaisons allant jusqu'à 20 kilomètres dans de nombreux endroits du globe. En acceptant une stabilité imparfaite, de nombreuses communautés pourraient être connectées à Internet à haut débit sans devoir installer des centaines de kilomètres de câbles à un coût souvent prohibitif.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !