Guide d'achat

Comprenez les technologies qui font le Très Haut Débit.

À l’heure actuelle, les utilisateurs d’Internet ont beaucoup d’attentes de la part de leur connexion. Ils souhaitent une navigation fluide et rapide, sans être gêné par des latences ou bugs à répétition. C’est à ce besoin que répond le Très Haut Débit, aussi appelé THD. Sauf que pour un non-connaisseur, il peut être compliqué de savoir quelles technologies se cachent derrière cette appellation ainsi que les différences qui les distinguent. 
Pour être sûr de faire le bon choix et de vous éclairer, nous vous proposons de répondre à toutes vos interrogations dans ce guide explicatif.

THD, cela ne vous dit rien ? Pourtant, vous l’utilisez au quotidien ! Et vous en redemandez même… Il s’agit de l’abréviation du Très Haut Débit. Plus précisément, c’est lorsque le débit Internet se trouve à minimum 30 Mbit/s. C’est ce qui vous permet de bénéficier d’une navigation web, sur n’importe quel support, optimisée et rapide. Fini les attentes interminables devant sa page internet en espérant qu’elle se charge ou les longues minutes à uploader un fichier ! Désormais, tout se passe à vive allure. Et ce, pour notre plus grand bonheur ! 

Contrairement à ce que beaucoup pourraient croire, plusieurs technologies se cachent derrière le THD. Il en existe même de quatre types :

  • La fibre optique de bout en bout (aussi appelé FTTH)

  • La fibre optique relayée avec des câbles coaxial (aussi appelé FTTLA)

  • La 4G fixe

  • La VDSL2

Chacune d’entre elles détient ses propres caractéristiques et sa manière de fonctionner. Ainsi, elles ne proposeront pas la même qualité de service : votre connexion ne sera donc pas aussi optimale en fonction de la technologie THD choisie.

Qu’est-ce que le Très Haut Débit ?

L’ADSL, qui a fait son apparition au début des années 2000, était la première technologie permettant de fournir un accès Internet dans les foyers. Au fil des années et des nouvelles avancées technologiques, elle est devenue obsolète car jugée pas assez rapide et efficace pour les utilisateurs. Cette perte de modernité s’explique aussi par le plan Très Haut Débit mis en place par le gouvernement en 2013. Son objectif est de fournir à tous les logements français une technologie plus performante… Et de ce fait, une connexion beaucoup plus efficace.

À noter :

L’Arcep, qui est le régulateur des communications électroniques, fait la différence entre le Très Haut Débit avec un débit supérieur à 30 Mbit/s et le THD avec un débit à minimum 100 Mb/s.

Première technologie THD : la fibre optique en FTTH

Depuis quelques années, la fibre optique est dans toutes les bouches. Considérée comme la technologie du futur, elle a vocation à se déployer dans l’ensemble du territoire français d’ici à la fin de l’année 2022. C’est une volonté du gouvernement pour donner un accès Internet à tous. Cette technologie s’appuie sur la lumière passant par des câbles avec des fils de verre et plastique, aussi fins que des cheveux. Une technologie récente qui a fait ses preuves en matière d’efficacité.

Pour y avoir accès, il faut faire appel à un technicien et prendre rendez-vous pour l’installation. Cela nécessite quelques travaux : en effet, le professionnel sera dans l’obligation de percer des trous dans les murs ou les sols, en fonction de l’habitation, et de ramener les câbles manuellement jusqu’à la box Internet. Ensuite, il reliera les deux ensembles. Elle est appelée fibre en FTTH pour « Fiber to the Home », ce qui signifie qu’elle est rattachée directement à l’habitation.

À la fin de l’installation, le logement concerné pourra bénéficier des avantages de la fibre optique. C’est-à-dire :

  • Un débit théorique de 100 Mb/s minimum, mais pouvant aller jusqu’à 500 Mb/s ou encore 1 Gb/s en fonction des abonnements choisis.

  • Un débit symétrique : cela signifie que le débit élevé est aussi performant en émission qu’en réception. Cela présente un grand avantage pour envoyer et recevoir des fichiers, même lourds.

  • Pas de perte du signal : grâce à la fibre optique, il est possible de s’éloigner de la box sans avoir une perte de la qualité du signal émit.

Pour résumer : une connexion stable et performante à toutes épreuves.

Deuxième technologie THD : la fibre optique en FTTLA

La fibre en FTTLA est sensiblement ressemblante à la fibre en FTTH. La différence se situe principalement dans la manière dont elle est installée. Elle est appelée FTTLA pour « Fiber to the Last Amplifier », c’est-à-dire qu’au lieu d’être branchée directement au logement, elle est connectée à un point central. Cela peut être des armoires de rue ou encore dans les soubassements des immeubles. Ensuite, elle est connectée aux habitations par des câbles de cuivre déjà existants, aussi connus sous le nom de câbles coaxiaux. 

Elle dispose des mêmes avantages que la fibre optique en FFTH, à une exception près. Car en passant par les fils de cuivre, elle perd légèrement en débit et va dépendre principalement du débit du noeud optique à laquelle elle est reliée. Mais cette perte est minime en comparaison aux débits que vous gagnez en faisant le choix de la fibre.

Troisième technologie THD : la 4G fixe

Ah la 4G ! Tout le monde la connait et l’utilise au quotidien. Sans elle, nos smartphones ne seraient pas les mêmes. Mais elle est plus méconnue pour les box internet, du fait de sa récence. Il s’agit d’une très bonne alternative à la fibre optique, et encore plus à l’ADSL, ou encore pour couvrir les zones blanches encore présentes en France. 

La 4G fixe utilise le réseau des opérateurs existant pour se connecter dessus. Elle présente, elle aussi, ses avantages :

  • Une facilité d’utilisation et d’installation : il n’y a pas besoin de l’intervention d’un technicien et se calque sur le fonctionnement des smartphones. Les manipulations techniques nécessaires sont à la portée de tous.

  • Une connexion fluidifiée : comme elle se connecte aux réseaux 4G mobile des opérateurs, sa connexion est rapide. Il n’y a pas de temps d’attente entre le moment de son installation et celui de son utilisation.

  • Des abonnements facilités : la plupart des abonnements proposés par les fournisseurs d’accès Internet sont sans engagement. Cela vous permet de résilier votre contrat à tout moment et de ne pas vous engager sur la durée.

Quatrième technologie THD : la VDSL2

La dernière technologie Très Haut Débit à laquelle il est possible de souscrire est la VDSL2. Son nom et ses caractéristiques ne parlent pas à tous, et pour cause. Son acronyme signifie « Very high bit rate Digital Subscriber Line » et se trouve être une amélioration du réseau VDSL, qui a un débit théorique de 30 Mb/s. Avec cette technologie « VDSL 2.0 », le débit théorique peut monter jusqu’à 100 Mb/s. 

Elle a donc pour vocation unique d’améliorer la technologie VDSL existante pour la rendre plus performante. Contrairement à la fibre optique, elle ne nécessite aucune intervention puisqu’elle fait appel des installations déjà existantes.

Conseil :

Avant de choisir la technologie Très Haut Débit pour votre habitation, il est préférable de faire un test d’éligibilité. Cette étape vous permettra de connaître la meilleure technologie actuelle de votre quartier et les offres auxquelles vous pouvez souscrire.

Pourquoi sont-elles différentes ?

Bien qu’elles vous offrent toutes la même possibilité, c’est-à-dire l’accès à Internet Très Haut Débit, ces technologies restent tout de même différentes. Ces différences sont dues à leur récence mais aussi aux outils utilisés. Plus les années passent, plus les technologies deviennent performantes grâce aux nouvelles avancées. C’est pour cette raison qu’elles ne pourront pas vous offrir la même qualité de service. Et c’est également ce qui explique les différences de prix entre les abonnements.

Avant de souscrire à un abonnement, il est important de vérifier toutes ces informations. Cela vous permettra de faire le meilleur choix et de bénéficier d’une connexion performante.

Toutes les offres de forfaits Internet ont été sélectionnées et validées par Clic2Shop, partenaire de Futura.