Alors qu’elle va permettre de réaliser des économies en affichant le prix des péages et choisir le trajet le moins cher, il va tout de même falloir « payer de sa personne ». © Instants, Getty Images
Tech

Google Maps stoppe le guidage si on ne partage pas ses données personnelles...

ActualitéClassé sous :Google , Google Maps , navigation

[EN VIDÉO] Kézako : comment fonctionne un GPS ?  Le GPS (Global Positioning System), présent dans de nombreux véhicules terrestres, aériens et marins mais aussi dans une majorité de smartphones, fait désormais partie de notre quotidien. Unisciel et l’Université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement de ce système et nous rappelle son histoire dans cette courte vidéo didactique. 

L'application de cartographie Google Maps affiche désormais une alerte pour demander aux utilisateurs de partager leurs données en échange de ses facultés de navigation.

Que ce soit sur Android ou iOS, l'application Google Maps affiche désormais un message invitant l'utilisateur à autoriser la collecte de vos données pour pouvoir exploiter certaines des fonctions de navigation. Sans cela, plusieurs options de navigation en temps réel ne seront pas fonctionnelles. Il faut dire que l'application de cartographie réalise une collecte abondante de données, avec notamment les relevés GPS, pour établir les conditions de circulation et les afficher en temps réel ou les prédire grâce à l’analyse statistique. Une précision de plus en plus redoutable qui repose sur un milliard de kilomètres collectés chaque jour sur la planète grâce à l'application Google Maps utilisé par bon nombre de conducteurs.

Il faut payer de sa personne pour se faire guider !

Pour le moment, le message ne s'affiche que chez certains utilisateurs localisés aux États-Unis. En annulant ces nouvelles conditions d'utilisation, sans la collecte de ces données, l'application ne délivrera plus le suivi de navigation à la façon d'un GPS avec les instructions locales. Le géant d'Internet souligne que les données récupérées ne sont aucunement nominatives et associées à votre compte Google. Hormis cette nouvelle nécessité d'accorder cette autorisation à Google, il n'y aurait aucun changement par rapport à avant. Autrement dit, depuis toujours, l'application collectait les données en question.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !