Cela vous intéressera aussi

La commutation est l'action d'associer temporairement des organes, des voies de transmission ou des circuits de télécommunication pendant la duréedurée nécessaire à un transfert d'information.


En informatique, une commutation de contexte est une procédure réalisée par l'unité centraleunité centrale d'un ordinateurordinateur pour passer d'une tâche à une autre, tout en s'assurant que celles-ci n'entrent pas en conflit entre elles. Une commutation efficace est essentielle pour qu'un ordinateur puisse fonctionner en multitâche.


Dans une unité centrale, le terme « contexte » fait référence aux données des registres et du compteur de programmes à un moment précis dans le temps. Le registre détient la commande actuelle de l'unité centrale. Le compteur de programmes contient l'adresse de la commande à exécuter immédiatement après celle en cours.


Une commutation de contexte peut être effectuée entièrement sur le matériel (support physiquephysique). Les unités centrales des PCPC les plus anciens le font d'ailleurs de cette façon. Cependant, la plupart des unités centrales modernes réalisent les commutations de contexte au moyen de logicielslogiciels. Chaque unité centrale récente peut ainsi procéder des centaines de commutations de contexte par seconde. L'utilisateur a donc l'impression que l'ordinateur exécute plusieurs tâches en parallèle. En réalité, l'unité centrale alternealterne entre les tâches à une vitessevitesse très élevée.

À quoi sert la commutation de contexte ? 


La commutation de contexte permet à une unité centrale de gérer de nombreux processus ou commandes sans avoir besoin de processeursprocesseurs supplémentaires. Tout système d’exploitation qui permet le multitâche repose sur l'utilisation de la commutation de contexte pour permettre à différents processus de s'exécuter en même temps. 


Un changement de contexte est nécessaire dans les cas suivants :  

  • Multitâche. Lorsque l'unité centrale a besoin de commuter des processus afin qu'ils puissent tous être exécutés.  
  • Commutation noyau/utilisateur. Lorsque l'on passe du mode utilisateur au mode noyau, on peut utiliser une commutation bien que cela ne soit pas toujours nécessaire.  
  • Interruptions. Lorsque l'unité centrale est interrompue pour renvoyer des données d'un disque lu.