Airbus a testé avec succès son taxi volant Vahana. © Vahana

Tech

Vahana, le taxi volant d'Airbus, réalise un vol complet

ActualitéClassé sous :technologie , airbus vahana , airbus drone taxi

Un an après son premier vol d'essai qui avait duré moins d'une minute, le taxi volant Vahana d'Airbus a été filmé lors d'un vol plus complet qui montre notamment la transition entre le décollage vertical et le vol horizontal grâce à ses rotors basculants.

L'année dernière à la même époque, l'aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux Vahana effectuait son premier vol en autonomie. Une expérience de très courte durée (53 secondes) qui s'était limitée à un décollage à cinq mètres au-dessus du sol. Mais A3, la filiale états-unienne d'Airbus qui planche sur ce projet de taxi volant, a visiblement accompli beaucoup de progrès. Le site de La Dépêche a publié une nouvelle vidéo montrant l'appareil au cours d'un vol de plusieurs minutes.

D'après nos confrères, le prototype Alpha One a évolué en totale autonomie, sans pilote à son bord. La partie très intéressante de cette démonstration concerne le travail des rotors basculants qui permettent à l'aéronef de passer d'un décollage vertical à un vol horizontal. On distingue très bien la transition qui n'est toutefois pas encore d'une grande fluidité.

Le vol d’essai du Vahana Alpha One d’Airbus. © La Dépêche

Airbus a réalisé un sondage sur ce mode de transport

Les vols d'essai vont se poursuivre et La Dépêche précise que certains s'effectueront avec des passagers à bord. Rappelons qu'Airbus espère disposer d'une version finalisée pour un usage commercial vers 2020. L'avionneur n'est pas le seul à vouloir investir ce nouveau marché de la mobilité. On peut même dire que cela se bouscule au portillon. Le mois dernier, Boeing a réussi le premier vol d'essai de son taxi volant. Uber, Bell, le Chinois Ehang, l'Allemand Volocopter, Aston Martin ou encore le motoriste Rolls-Royce ont aussi des projets similaires. Et cette liste n'est pas exhaustive.

Pour sonder l'état d'esprit du public à l'égard de ce mode de transport inédit, Airbus a réalisé un sondage auprès de 1.540 personnes vivant en Suisse, Nouvelle-Zélande, Los Angeles et Mexico. Et le moins que l'on puisse dire est qu'il y a encore un gros travail d'évangélisation à accomplir. En Nouvelle-Zélande, seulement 27 % des sondés se disent prêts à utiliser un service de taxi volant. Ils sont 32 % en Suisse, 42 % à Los Angeles et 67 % à Mexico. La sécurité des personnes au sol, le bruit et l'altitude font partie des principales sources de préoccupation.

Pour en savoir plus

Vahana, le taxi volant d'Airbus, a effectué son premier vol

Article de Marc Zaffagni, le 02/02/2018

Vahana, l'aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux sur lequel travaille Airbus, a réalisé son premier vol d'essai en totale autonomie. Celui-ci n'a toutefois duré que 53 secondes. Alors, ce taxi volant est-il vraiment prêt à révolutionner le transport urbain du futur ?

C'est finalement avec un peu de retard sur le plan initial que le taxi volant autonome Vahana d'Airbus a fait son baptême de l'air. A3, la filiale de l'avionneur qui planche sur ce concept d'Adav (Aéronef à décollage et atterrissage verticaux) électrique monoplace, vient d'annoncer que son appareil avait réalisé un premier vol d'essai en pilotage 100 % autonome le 31 janvier. Le prototype, baptisé Alpha One, devait en principe être testé fin 2017.

Cependant, on est encore loin du taxi volant qui révolutionnera le transport urbain du futur. En effet, le vol n'a duré que 53 petites secondes et s'est résumé à un décollage vertical jusqu'à cinq mètres de haut. L'engin a volé une seconde fois le lendemain, vraisemblablement dans les mêmes conditions. Cela dit, Airbus a initié ce projet il y a seulement deux ans et le fait de disposer d'un prototype fonctionnel en si peu de temps est déjà une belle performance.

Le taxi volant d'Airbus mesure 6,2 mètres d'envergure

On en sait un peu plus sur la configuration de cet Adav : il mesure 6,2 mètres d'envergure pour 5,7 mètres de long, 2,8 mètres de haut et son poids au décollage est de 745 kg. A3 a par ailleurs annoncé le choix d'un nouveau fournisseur pour les moteurs électriques du Vahana, du nom de MAGicALL.

L'équipe du projet Vahana va poursuivre le développement avec, comme prochaine étape clé, des tests en vol du processus de transition des moteurs basculants pour passer d'un vol vertical à un vol horizontal. 


Vahana : Airbus va tester son taxi volant

Article initial de Marc Zaffagni, paru le 20/11/2017

Airbus travaille sur un projet d'aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux sous le nom de code Vahana. Muni de rotors basculants, l'engin à pilotage autonome se destine à des trajets interurbains. Un prototype sera testé en fin d'année.

Airbus multiplie les projets exploratoires pour inventer le transport urbain de demain. Allié à Italdesign, l'avionneur européen travaille par exemple sur un concept de navette multimodal baptisé Pop.Up, tantôt voiture électrique, drone autonome ou capsule pour un transport terrestre à grande vitesse type Hyperloop. Mais Airbus planche également sur un drone taxi électrique, une idée actuellement très en vogue envisagée par une vingtaine de sociétés, dont Boeing, Uber ou encore le cofondateur de Google Larry Page.

Via sa filiale A3 située dans la Silicon Valley, en Californie (États-Unis), Airbus a développé un Adav (Aéronef à décollage et atterrissage verticaux) électrique baptisé Vahana. Il s'agit d'un appareil monoplace équipé de rotors basculants qui pourrait servir à des trajets interurbains dans de grandes agglomérations saturées par les automobiles

Cette vidéo tournée par A3, filiale d’Airbus, montre le concept de drone taxi Vahana. © Vahana

Boeing et Uber également dans la course

A3, qui travaille sur ce projet depuis l'année dernière, vient de publier une série de photos montrant des prototypes en cours d'assemblage et annonce que les premiers essais auront lieu d'ici la fin de l'année. L'objectif est de disposer d'une version finalisée pour un usage commercial vers 2020.

Cette date est également celle que se sont fixée d'autres acteurs œuvrant sur des projets de taxi volant autonome. C'est le cas d'Uber qui a signé un partenariat avec la Nasa. De son côté, le géant Boeing a récemment fait l'acquisition d'Aurora Flight Sciences, une entreprise spécialisée dans les avions autonomes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Envie d'une réduction sur votre prochain voyage ? Utilisez un code promo Lastminute !