Le concept de l’avion électrique Lilium Jet est de proposer des vols interurbains sur des courtes distances à des tarifs inférieurs à ceux pratiqués actuellement avec des taxis automobiles. © Lilium

Tech

Lilium fait la démonstration de son taxi volant électrique

ActualitéClassé sous :technologie , avion , avion électrique

-

La startup Lilium poursuit les essais en vol de son taxi volant électrique. Pour vérifier son comportement, le Lilium Jet a pu réaliser des virages avec différents taux d'inclinaison.

Fin juin 2017, Futura expliquait que la société allemande Lilium effectuait son premier vol avec le prototype de son taxi volant électrique, le Lilium Jet. Plus de deux ans et demi après, la société a profité des derniers mois pour réaliser des vols d'essais plus complets. Après un décollage vertical à partir des 36 moteurs électriques placés à la fois sur le bord de fuite des deux ailes et sur des supports pivotants situés de part et d'autre du nez de l'appareil, l'aéronef a réalisé des manœuvres de maniabilité. Il a atteint une vitesse de 65 km/h pour ensuite monter avec une vitesse ascensionnelle de 300 pieds par minute, soit un peu plus de 90 mètres/min.

Pas vraiment spectaculaire, plutôt court, le dernier vol d’essai du Lilium lui a pourtant permis de vérifier son comportement lors de mises en virage avec une inclinaison de 30°. © Lilium

300 km/h en croisière

Le Lilium Jet ne s'est pas contenté d'un vol à plat, il a aussi effectué des manœuvres de maniabilité avec des virages à 20, puis 30 degrés, avant une descente à 300 pieds/min, d'autres virages, puis un atterrissage vertical. La durée du vol a été limitée à seulement trois minutes, mais a permis de vérifier si l'appareil se comportait comme prévu lors de ses virages inclinés. Après cette première phase de test, le prochain objectif consiste à réaliser un vol de croisière.

Lors de ce vol d'essai, pour prendre de la vitesse l'avion électrique va réorienter ses douze rotors placés sur le nez pour diriger le flux d'air vers les ailes et améliorer la portance de l'appareil afin qu'il puisse prendre plus facilement sa vitesse. À terme, la startup compte atteindre les 300 km/h en croisière. Lilium souhaite que son taxi volant soit totalement opérationnel sur deux ou trois bases dans le monde d'ici 2025.

  • L’avion électrique Lilium Jet est un aéronef à décollage et atterrissage verticaux.
  • Il est propulsé par 36 moteurs électriques montés sur des supports pivotants.
  • L'engin est présenté comme un moyen de transport automatisé.
Pour en savoir plus

Lilium Jet, le premier avion électrique à décollage vertical fait son baptême de l'air

Article de Marc Zaffagni, publié le 21 avril 2017

La société allemande Lilium Aviation, qui ne sera pas au Salon du Bourget cette année, a accompli en avril 2017 le vol inaugural de son prototype d'avion électrique à décollage et atterrissage verticaux. Cet appareil biplace pourra voler jusqu'à 300 km/h avec une autonomie de 300 km, le tout de façon plus silencieuse et moins polluante que des avions classiques. Le concept est original mais on attend d'en voir davantage.

Alors que les voitures volantes, dont l'AeroMobil, font en ce moment l'attraction du salon Top Marques à Monaco, un autre programme tout aussi ambitieux est en train de discrètement prendre corps. Lilium Aviation, une société allemande fondée en 2015 par quatre ingénieurs en aérospatiale, avait dévoilé en 2016 son projet d'avion électrique à décollage et atterrissage verticaux, ou Adav (aéronef à décollage et atterrissage verticaux) avec, notamment, le soutien de l'ESA (l'Agence spatiale européenne).

L'engin, baptisé Lilium Jet, a effectué ses premiers vols en Allemagne, « près de Munich ». La vidéo diffusée montre un décollage à la manière d'un hélicoptère avant une transition pour voler comme un avion. Il n'y avait aucun passager à bord de l'appareil, télécommandé depuis le sol, mais ses concepteurs assurent qu'un essai avec un pilote humain se fera sous peu.

Les informations techniques sur cet avion électrique sont assez partielles. Sur le site Internet du constructeur, on apprend que les moteurs « fonctionnent comme les turbopropulseurs d'un jet classique ». Mais les schémas montrent surtout des petites hélices carénées.

L’avion électrique à décollage et atterrissage verticaux Lilium Jet a effectué son vol inaugural que l’on peut découvrir dans cette vidéo. © Lilium

Trente-six moteurs électriques pour le Lilium Jet

Le Lilium Jet est équipé de 36 moteurs électriques, dont 24 sont disposés sur le bord arrière des deux ailes (le bord de fuite) à l'intérieur de volets mobiles, ce qui constitue l'originalité du concept. Douze autres sont montés sur des supports pivotants, à l'avant, de part et d'autre du nez. Selon les informations diffusées en 2016, le tout développerait 320 kW (soit 435 chevaux), ce qui est énorme pour un avion biplace mais moins étonnant pour un hélicoptère confortable.

Au moment du décollage, les volets et les supports orientent tous les moteurs vers le sol pour créer une poussée verticale. Une fois en l'air, ils reviennent progressivement à l'horizontale, en mode avion. On remarque que sur la vidéo, les phases de transition entre vols vertical et horizontal ne sont pas montrées. Ce sont pourtant les moments les plus délicats.

Lilium Aviation indique avoir conçu un système de propulsion « ultraredondant » avec des composants indépendants, de telle sorte que la défaillance de plusieurs moteurs n'empêcherait pas d'atterrir à la verticale. Le même type de conception a été appliqué aux batteries qui alimentent le système mais, là encore, les explications sont succinctes.

Coté performances, le Lilium Jet est censé parcourir jusqu'à 300 kilomètres et atteindre une vitesse de pointe de 300 km/h. L'objectif final est d'en faire un avion à pilotage autonome, mais la version initiale sera manœuvrée par un pilote humain. Lilium évoque une technologie « Flight Envelope Protection System », donc une protection informatique empêchant le pilote de sortir de l'enveloppe (ou domaine) de vol, bref, de faire des manœuvres dangereuses. L'engin n'est pas conçu pour être un avion de voltige mais un moyen de transport le plus automatique possible.

Le premier modèle de Lilium Jet sera un biplace, mais l'entreprise travaille aussi sur une version cinq places. Aucune date de commercialisation n'est encore avancée, pas plus que le prix de bel engin qui promet des vols moins bruyants et plus écologiques.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La voiture volante AeroMobil bientôt disponible à la vente  Le rêve de la voiture volante se concrétise grâce à la société slovaque AeroMobil, qui a exposé la dernière version de son véhicule futuriste au salon mondial de l'innovation VivaTech à Paris du 16 au 18 mai dernier. Le nouveau modèle innove un peu par rapport au précédent, que l'on nous dévoile ici en vidéo. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !