Batterie qui se charge mal, chauffage qui pompe de l'énergie... Les voitures électriques n'aiment pas le froid. © Gabriel Nica/500px.com

Tech

Voiture électrique : quelle autonomie quand il fait froid ?

Question/RéponseClassé sous :voiture électrique , autonomie de la batterie , autonomie des véhicules électriques

L'autonomie d'une voiture électrique peut être réduite de 20 % lorsque les températures chutent. Voici pourquoi et des conseils pour limiter les pertes.

Tous les véhicules, essence ou électriques, perdent en performance quand il fait froid. Mais paradoxalement, la voiture électrique souffre davantage en raison de sa « trop bonne » efficacité : alors qu'une voiture thermique génère beaucoup de chaleur inutile, les modèles électriques convertissent la totalité de l'énergie produite pour la propulsion. Mais c'est justement son point faible par temps froid.

La plupart des véhicules électriques sont équipés de batteries à lithium-ion, qui fonctionnent de façon optimale entre 0 et 45 °C. Lorsqu'il fait trop froid, les électrons Li+ perdent de leur mobilité dans l'électrolyte. Résultat, une perte de puissance à la décharge et surtout à la charge : la batterie va mettre beaucoup plus de temps à se remplir lorsqu'elle est branchée.

Protéger la batterie en réduisant l’autonomie

Les modèles actuels sont conçus pour tenir compte de cette déperdition et réchauffent la batterie en conséquence pour maintenir ses performances. Mais pour cela, elle doit soit puiser de la chaleur produite par le moteur ou les onduleurs, soit la réchauffer par un système électrique. Dans les deux cas, cela fait moins de puissance disponible pour rouler. De plus, afin de ne pas abîmer sa batterie lors d'une recharge « à froid », la voiture limite aussi automatiquement le système de récupération d’énergie par freinage, ce qui réduit d'autant l’autonomie normale. Sur une Tesla, ce système est même désactivé au-dessous de 0 °C. Enfin, le chauffage de l'habitacle pompe lui aussi de l'électricité dans la batterie. Au total, on parcourt entre 20 % à 30 % de kilomètres en moins pour la même charge par temps froid.

Même à l’arrêt, la batterie continue à se vider lorsque l’on gare sa voiture au froid. © Gabriel Nica/500px.com

Comment préserver l’autonomie de sa voiture électrique ?

Pour être certain de ne pas tomber en panne, il faut donc redoubler de précaution.

  • Assurez-vous d'avoir toujours une charge minimale de 20 %, la réserve nécessaire pour réchauffer suffisamment la batterie au démarrage. Attention si votre voiture est garée à l'extérieur : le système maintient la batterie au chaud même à l'arrêt pour lui permettre de redémarrer. Prévoyez environ un kilomètre de perte d'autonomie par heure pour une nuit à 0 °C.
  • Rechargez la batterie de préférence une heure avant le départ afin de bénéficier de la chaleur du sytème de recharge. Lorsque la voiture est encore branchée, profitez-en pour préconditionner la batterie en la chauffant de l'intérieur, une option proposée par certains constructeurs comme Tesla. Lors du trajet, préférez le chauffage des sièges au chauffage de l'habitacle, qui fait perdre moins d'énergie.

Sur le long terme, les fabricants planchent sur des batteries à électrolyte solide, avec une plage de température de fonctionnement beaucoup plus large (de -20 °C à +100 °C).

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi