L'autonomie d'un trottinette électrique dépend de plusieurs facteurs. © NewsThump
Tech

Quelle est l'autonomie d'une trottinette électrique ?

Question/RéponseClassé sous :trottinette électrique , batterie , déplacement domicile-travail

Comme beaucoup de personnes, peut-être envisagez-vous d'investir dans une trottinette électrique. Il faut dire qu'en milieu urbain, ce mode de transport est plutôt pratique et au regard des conditions sanitaires actuelles mieux vaut éviter les transports en commun. Toutefois, l'une des questions qui revient souvent concerne leur autonomie.
 

En effet, puisqu'elle est principalement pensée pour la ville, la trottinette électrique présente un certain nombre d'avantages. Parfois même le temps de trajet sera raccourci. Soulignons cependant qu'elle ne se prête pas à tous les déplacements, et c'est principalement à cause de son autonomie.

On estime en moyenne l'autonomie des trottinettes électriques à 20 kilomètres. Pour certains, cela peut demander une organisation particulière. Si votre lieu de travail est à moins de 10 kilomètres de la maison, vous n'aurez qu'à recharger la trottinette le soir chez vous. En revanche, s'il vous faut traverser une grande ville, mieux vaut s'assurer de pouvoir la brancher au travail.

Le mode de conduite influe sur l'autonomie de la trottinette électrique. © Luna, Adobe Stock

Autonomie : plusieurs critères à prendre en compte 

Plusieurs critères peuvent affecter la durée d'un cycle de batterie. Si les trottinettes acceptent en général un poids maximal de 100 kg, une personne de 75 kg nécessitera moins de puissance et consommera donc moins d'énergie.

Le style de conduite, et notamment la vitesse moyenne, peut bien entendu jouer sur la consommation de la batterie. Si cette dernière tourne à plein régime, elle se consumera plus rapidement. 

Les conditions météorologiques et le dénivelé du parcours ont également une incidence. Si la trottinette doit monter une côte face au vent, elle nécessitera, une fois encore, davantage de puissance que si le vent pousse le conducteur au bas d'une pente. Par ailleurs, une route plate et bitumée sera plus favorable à la batterie qu'un chemin de terre présentant diverses aspérités.

Notons que certains modèles proposent un mode d'économie d'énergie. Lorsque ce dernier est activé, la vitesse est généralement limitée à 15 km/h - au lieu du plafond réglementaire à 25 km/h - mais l'autonomie moyenne grimpe à 30 km/h.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !