Le futur avion électrique de course reprendra la cellule des appareils actuels à moteurs thermiques. Le premier prototype conçu par les partenaires de la Air Race E servira de modèle de référence. © Air Race 1

Sciences

Airbus va lancer son premier avion électrique de course en vue de l'Air Race E

ActualitéClassé sous :avion , airbus , avion électrique

Airbus devient partenaire fondateur de la future Air Race E, une épreuve de pylônes pour avions de course à motorisation 100 % électrique qui se tiendra en 2020. L'avionneur participe à la création du futur avion pour cette compétition.

À l'instar de la Formule 1 qui dispose de son pendant électrique avec la Formule E depuis 2014, les courses d'avion vont connaître le même type de révolution. La fameuse épreuve Air Race 1 va ainsi disposer de sa version 100 % électrique à partir de 2020. Huit avions de course à motorisation électrique vont s'affronter lors d'une course de pylônes matérialisant un circuit ovale d'une distance de cinq kilomètres. Les évolutions sont spectaculaires puisque ces aéronefs nerveux évoluent à environ 450 km/h et à une hauteur de 10 mètres. Moteur thermique ou non, cette course devrait donc rester impressionnante.

Mais surtout, cette Air Race E va permettre de mettre en scène la propulsion électrique exploitée au maximum de son potentiel en compétition. Un véritable accélérateur de technologie auquel Airbus compte participer en devenant partenaire officiel fondateur de la Air Race E.

Airbus souhaite rester à la pointe de la propulsion électrique

L'avionneur n'en est pas à son premier coup d'essai en matière d'avions électriques. Airbus a mené pendant plusieurs années des expérimentations sur un avion monomoteur léger avec l'E-Fan que Futura avait pu voir au Salon du Bourget. L'appareil devait même être produit en série, mais le projet fut abandonné en 2017 pour des raisons essentiellement liées à l'organisation interne du groupe aéronautique. L'avionneur mise désormais sur des systèmes de propulsion hybrides qui pourraient être déployés à long terme sur les avions de ligne commerciaux. Cette course serait alors un bon moyen de remettre le pied à l'étrier en poussant plus loin la technologie pour l'exploiter dans les projets d'avions du futur.

L'avionneur européen collaborera avec d'autres partenaires et notamment l'université de Nottingham au Royaume-Uni pour développer le premier avion électrique de course. Côté allure, l'avion de course devrait reprendre la cellule des modèles thermiques actuels éprouvés sur la Air Race 1. C'est bien entendu au niveau de la motorisation, de l'emport des batteries et de la fiabilité qu'il faut tout inventer. Le prototype construit servira ensuite de base aux modèles employés sur la course.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi