Tech

Microsoft abandonne les smartphones Kin

ActualitéClassé sous :Internet , informatique , technologie

-

Les deux petits téléphones portables Kin, visant les jeunes, ont raté leur cible. Trois mois après leur lancement, Microsoft les sacrifie, préférant miser désormais sur son futur système d'exploitation Windows Phone 7.

Les Kin, comme l'indique ce site que Microsoft leur a consacré, voulaient séduire les jeunes. Perdu.

Kin One et Kin Two n'auront pas eu le temps de traverser l'Atlantique. A peine lancés (depuis le 12 avril dernier) et vendus uniquement aux Etats-Unis, ils ne seront commercialisés nulle part ailleurs, alors qu'ils devaient débarquer en Europe à l'automne. L'opérateur Verizon, seul à les vendre aujourd'hui, épuisera ses stocks à coups de promotions.

Avec leur vrai clavier coulissant, leur écran tactile et un site dédié, Studio, où chacun peut enregistrer ses trésors (courriers, SMS, photos, vidéos...), les Kin voulaient attirer une clientèle jeune, censément polarisée sur les réseaux sociaux et le partage. Mais les performances des Kin semblaient en retrait par rapport à la concurrence, téléphones Android ou iPhone par exemple, et le succès resta maigrelet (Microsoft ne donne pas de chiffres mais une méchante rumeur parle de 500 ventes).

Microsoft dépassé par la concurrence

Pendant ce temps, de plus, Microsoft travaillait sur un prochain système d'exploitation pour mobiles, Windows Phone 7. Ses possibilités auraient-elles pu démoder les Kin ? En tout cas, dans un communiqué, Microsoft a expliqué que les développeurs travaillant actuellement sur les deux smartphones seront maintenant affectés aux équipes du projet Windows Phone 7.

Microsoft, visiblement, veut concentrer ses efforts sur ce système d'exploitation dans un secteur qui lui a complètement échappé face aux logiciels spécifiques de Nokia et d'Apple mais aussi Android de Google dont les parts de marché (9,6%, selon Gartner) dépassent celles de Windows Phone (6,8%).

Cela vous intéressera aussi