Microsoft a annoncé qu’il rachetait la division mobiles et services de Nokia pour 5,44 milliards d’euros. Le géant américain met notamment la main sur les smartphones Lumia qui représentent 80 % du marché Windows Phone. Stephen Elop, l’actuel PDG de Nokia, fait figure de candidat potentiel pour remplacer Steve Ballmer qui quittera ses fonctions dans un an.

En février 2011, Microsoft et Nokia annonçaient un partenariat faisant de Windows Phone le système d'exploitationsystème d'exploitation exclusif pour la gamme de smartphonessmartphones Lumia. Un rapprochement qui avait immédiatement fait planer un doute sur un rachat pur et simple de Nokia, d'autant que son PDG, Stephen Elop, était arrivé tout droit de chez Microsoft en septembre 2010. Trois ans plus tard, Microsoft vient d'annoncer qu'il rachetait l'activité mobiles et services de Nokia pour 5,44 milliards d'euros. La plus grosse part (3,79 milliards) est le prix de la division mobiles et services dans laquelle figurent les gammes Lumia et Asha. Le reste (1,65 milliard) porteporte sur des accords de licence sur des brevets Nokia ainsi que les services de cartographie Here.

Microsoft apporte à Nokia 1,5 milliard d'euros sous forme d'obligations convertibles, incorpore 32.000 salariés de Nokia et annonce un nouveau datacenterdatacenter en Finlande. Une fois l'opération finalisée, Nokia, qui reste propriétaire de son nom, se recentrera sur l'équipement pour réseaux mobiles via sa division Nokia SiemensSiemens Networks ainsi que les services de cartographie Here. Stephen Elop, l'actuel PDG de Nokia, retourne donc chez Microsoft. Il y deviendra vice-président d'une division terminaux et services dans laquelle on trouvera les smartphones Lumia, les mobiles classiques et très probablement de futures tablettes. Elop fait désormais figure de candidat potentiel pour remplacer Steve Ballmer, qui, à la tête de Microsoft depuis 13 ans, vient d'annoncer son départ d'ici un an.

Avec cette opération, Microsoft suit les traces d'un autre géant, GoogleGoogle, qui a fait l'acquisition de Motorola Mobility en août 2011 pour 12,5 milliards de dollars. Reste à voir comment réagiront les autres fabricants de Windows PhoneWindows Phone (HTC, Samsung...) qui pesaient déjà peu face à Nokia. En effet, les smartphones Lumia représentent à eux seuls 80 % du segment Windows Phone qui est passé devant BlackBerry pour devenir le troisième OS mobile derrière AndroidAndroid et iOSiOS.