La Darpa a fait appel à l’entreprise RTX pour construire un moteur à détonation rotative. Ce système de propulsion devrait permettre d’augmenter la vitesse et la portée des missiles, tout en réduisant les coûts de production.


au sommaire


    La Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency)), la branche dédiée à la recherche du département de la Défense des États-Unis, se lance dans le développement d'armes propulsées par un moteur à détonation rotative. Le moteur s'appellera Gambit, et l'agence a fait appel à RTX, anciennement Raytheon Technologies, pour le construire.

    Contrairement à ce que pourrait laisser supposer le nom, un moteur à détonation rotative n'a aucune partie mobilemobile puisque seule la détonation effectue des rotations. Le carburant et le comburantcomburant sont introduits simultanément et en continu dans l'espace entre deux cylindres coaxiaux. La combustioncombustion provoque une onde de détonation supersonique qui tourne autour de l'axe. Cela donne lieu à une pressionpression qui s'échappe à une extrémité des cylindres coaxiaux, créant une poussée.

    Une technologie plus économe en carburant

    Le moteur Gambit pourrait remplacer les turbines à gazturbines à gaz habituellement utilisées qui ont l'inconvénient d'être complexes, lourdes et composées d'éléments exotiques. À l'inverse, le moteur à détonation rotative est beaucoup plus simple, et serait plus efficiente en carburant de 25 %. Toutefois, elle est plus instable et plus bruyante. Cette technologie est déjà développée par d'autres organisations, comme la Nasa pour les missions lointaines, ainsi que Venus Aerospace pour son avion hypersonique.

    Le projet est actuellement à la phase 1, qui consiste à concevoir le moteur. À la phase 2, RTX devra fabriquer et tester un prototype. Le but est de créer des missilesmissiles plus rapides et avec une portée augmentée, et qui pourraient à terme coûter moins cher à produire.