Vanuatu, un ensemble de 80 îles dans le Pacifique Sud, entre l'Australie et les îles Fidji va accueillir la première île opérant sous le principe des cryptomonnaies et de la blockchain. © helivideo, Adobe Stock
Tech

Une île cryptomonnaies dans le Pacifique Sud

ActualitéClassé sous :Cryptomonnaies , Cryptomonnaies , NFT

-

Satoshi Island, une île de Vanuatu sera intégralement gérée en crypto et voudrait devenir un paradis pour les fans du domaine. On peut d'ores et déjà acquérir des NFTs ayant pour pendant de vrais titres de propriétés physiques.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les cryptomonnaies, comment ça fonctionne ?  Comme le Bitcoin, il existe aujourd’hui plus de 6.000 cryptomonnaies dans le monde. Ces monnaies sont basées sur la technologie blockchain. 

Imaginez une île où les seules monnaies en vigueur sont le Bitcoin et ses divers avatars ? Une île vouée à accueillir les fans de cryptomonnaies, qu'ils soient professionnels ou amateurs éclairés. Après plusieurs années de préparation, Satoshi Island est en train de devenir une réalité...

Satoshi Island, c’est où au juste ?

Satoshi Island se trouve au sein de Vanuatu, un pays du sud de l'océan Pacifique, entre l'Australie et les îles Fidji - composé d'environ 80 îles, soit 1.300 kilomètres de territoire au total. La particularité de cette île vient de ce qu'elle appartient à un fonds privé, Satoshi Island Limited.

Le fait majeur est que le ministère des Finances de Vanuata vient de donner son feu vert à la transformation de Satoshi Island en territoire opérant en cryptomonnaie. Ambition : développer la capitale mondiale des cryptomonnaies avec un système législatif favorable, soit une démocratie décentralisée dans laquelle les biens ont leur pendant sous forme de NFTs. Les premiers résidents sont attendus pour le 4e trimestre 2002.

Des villas à acquérir sous forme de NFTs

C'est le cabinet d'architectes James Law Cybertecture qui préside à l'édification de ce que certains voudraient dépeindre comme un petit paradis. Et James Law de décrire le projet ainsi :

« Vivre, travailler à Satoshi Island ou simplement visiter l'île sera une expérience unique. L'industrie de la high-tech a la Silicon Valley, l'industrie du divertissement se trouve à Los Angeles. Bientôt, la communauté crypto aura son propre territoire emblématique ».

D'ores et déjà, quelques villas ont été construites mais aussi un centre de relaxation. Toutefois, ce que James Law Cybertecture entend développer, c'est un ensemble de maisons ultramodernes, modulaires préfabriquées et pouvant être livrées sur l'île au fur et à mesure - elles sont construites au rythme de 200 modules par mois.

La particularité est que n’importe qui peut acquérir un emplacement sur l’île par le biais de NFTs qui lui donnent en contrepartie un droit réel de possession sur l'île - officialisé par un officier du cadastre de Vanatua. Les premiers NFTs seront publiés entre la fin décembre 2021 et janvier 2022, soit 7 collections correspondant à divers emplacements sur l'île. La première collection, South With, va consister en 562 blocs de terres, représentés par 5.620 NFTs.

Un métavers démocratique ?

On pourrait donc comparer Satoshi Island a un métavers du monde réel. De fait, le métavers de Satoshi Island sera disponible en ligne, offrant la possibilité d'explorer l'île et de suivre son développement en réplique du réel. Et les propriétaires de NFTs pourront utiliser cette vision virtuelle pour concevoir leurs habitats avant que ceux-ci ne soient concrétisés sur l'île.

Plus original, le gouvernement de l'île se veut une « vraie démocratie », avec des représentants élus par ses habitants qui opèrera toutefois sur la base de 1 NFT = 1 droit de vote. Au risque de favoriser les plus fortunés du lot.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !