Célèbre broker new yorkais, Ryan Serhant a démarré les transactions en crypto et veut croire que d'ici 5 ans, la moitié du marché aura basculé.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les cryptomonnaies, comment ça fonctionne ? Comme le Bitcoin, il existe aujourd’hui plus de 6.000 cryptomonnaies dans le monde. Ces monnaies sont basées sur la technologie blockchain.

L'annonce a de quoi surprendre : la moitié des transactions du domaine de l'immobilier pourrait être réalisée en cryptomonnaiescryptomonnaies d'ici 2026 ! Pourtant, celui qui hasarde cette prophétie n'est pas n'importe qui : dirigeant d'une société immobilière à New York, Ryan Serhant a vendu pour plus d'un milliard de dollars de propriétés. Il est par ailleurs célèbre en tant que comédien dans une série télévisée américaine : Million Dollar Listing New York, deux fois nominée aux Emmy Awards.

Nous savions qu'il existe un intérêt aigu pour l'achat de propriétés virtuelles vendues sous forme de NFTs dans des métavers tel que The Sandbox - début décembre, un internaute a déboursé 450.000 dollars pour être le voisin du rappeur Snoop Dog dans ce territoire. Il apparaît plus étonnant d'apprendre qu'en parallèle, des détenteurs de cryptomonnaies utilisent leurs acquis pour s'offrir quelques belles propriétés dans des villes comme New York. C'est ce que rapporte Ryan Serhant  dans une interview donnée au média Decrypt.

Broker new yorkais, Ryan Serhant s'est rendu célèbre pour ses apparitions dans la série télévisée <em>Million Dollar Listing New York</em>, deux fois nominée aux <em>Emmy Awards.</em> © Alex Abaunza, <em>Wikimedia Commons</em>
Broker new yorkais, Ryan Serhant s'est rendu célèbre pour ses apparitions dans la série télévisée Million Dollar Listing New York, deux fois nominée aux Emmy Awards. © Alex Abaunza, Wikimedia Commons

« Ce mois-ci, sur la seule ville de New York, nous devrions conclure une ou deux affaires "wallet-to-wallet" (d'un portefeuille crypto à un autre, ndlr). Et six ou sept autres en utilisant une plateforme intermédiaire telle que BitPay » a déclaré Ryan Serhant. Ce dernier veut y voir une tendance amenée à prendre de l'ampleur. Selon lui, l'obstacle majeur pour l'heure, réside dans la frilosité des établissements bancaires.

« Si je leur dis que mes actifs sont constitués d'un mélange de Solana, Bitcoin et Ethereum, la banque va habituellement me dire que c'est un portefeuille trop risqué, qu'ils ne peuvent accorder un prêt sur cette base, ou alors peut-être seulement 25 % environ »

Pourtant, Serhant est convaincu que ces réticences seront rapidement balayées et que les avantages seront de plus en plus perceptibles par les institutionnels, notamment des achats plus rapides, plus faciles. Et donc Ryan Serhant veut croire que d'ici 2026, 50 % des transactions immobilières impliqueront des cryptomonnaies !