Le plus sécurisé des navigateurs sur Mac, Linux et Windows arrive sur mobile, et d'abord sur Android. © Tor

Tech

Le navigateur Tor arrive sur Android

ActualitéClassé sous :Android , navigateurs , smartphone

-

Pour les accros de la sécurité et de la confidentialité sur mobile, le Tor Project vient de mettre en ligne une version stable pour Android. Sa prise en main est simple puisqu'elle se base sur Firefox. Et c'est l'assurance de surfer sans laisser la moindre trace.

Si Android est livré avec Chrome, le plus populaire des navigateurs, rien ne vous empêche d'installer et d'utiliser un concurrent. On connaissait ainsi Firefox, Opera ou Edge. Il faudra désormais compter sur Tor. Autrefois réservé aux aficionados du Darknet, Tor a gagné ses galons auprès du grand public, et aujourd'hui, son arrivée sur Android marque un tournant.

L'interface de Tor est très simple : il suffit de cliquer sur le cadre avec un petit 1 pour ouvrir un nouvel onglet. Lorsqu'on ferme le navigateur, toutes les données liées à la navigation sont effacées. © Tor

Basé sur Firefox, il s'agit tout simplement du navigateur le plus sécurisé du marché. Lorsque vous l'utilisez, vous ne laissez aucune trace et vous le faites de manière anonyme. Le but n'est pas de se prendre pour un espion mais simplement d'être assuré que ses données personnelles ne seront pas récoltées, puis exploitées. Les régies publicitaires et autres sociétés chargées d'installer et d'analyser les cookies sont impuissantes face au système Tor.

Un proxy intégré pour être intraçable

Pour y parvenir, Tor utilise son propre réseau décentralisé, chiffré plusieurs fois à chaque nœud. Un nœud Tor, c'est tout simplement un serveur ou un relais, et il y en a des milliers. C'est de cette façon que vous êtes intraçable puisque deux internautes peuvent se retrouver avec la même adresse IP s'ils sont passés par le même relais.

Pour l'utilisateur, c'est transparent mais tout passe par le proxy Orbot, intégré par défaut, que l'on peut toutefois utiliser aussi de manière indépendante pour d'autres applications. C'est lui qui se charge de vous faire accéder aux pages Internet de manière anonyme.

À l'utilisation, aucune surprise. On retrouve la plupart des fonctions présentes sous Windows et Mac, et il y a même un système d'onglet pour surfer sur plusieurs sites en même temps. Si vous estimez que c'est trop sécurisé, vous pouvez aussi lâcher du lest dans les options de confidentialité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi