TitanTitan, le plus gros satellite de SaturneSaturne, fut à nouveau utilisé comme cible pour tester les capacités d'observation de Sphere dans le visible. L'atmosphèreatmosphère du satellite de Saturne possède une épaisse couche de brumebrume qui réfléchit la lumièrelumière du SoleilSoleil. Au contraire du proche infrarougeinfrarouge, il est impossible dans les longueurs d'ondelongueurs d'onde visibles de distinguer sa surface.

Aussi Titan évoque, à gauche, une sphère brumeuse aux contours flous. Cependant, le limbelimbe de Titan est très fortement polarisé en raison de la diffusiondiffusion par les particules de brume, à l'image le ciel bleu terrestre. Équipé de polarimètres sensibles, Sphere permet de mesurer jusqu'à quel point la lumière est polarisée (à droite). Le limbe de l'atmosphère de Titan est davantage polarisé en raison de la diffusion des particules de brume. Cette technique polarimétrique sera utilisée par l'instrument dans la recherche très délicate de la lumière réfléchielumière réfléchie (donc polarisée) émise par les exoplanètesexoplanètes.

© Eso, J.-L. Beuzit, Sphere Consortium