Dans cette vidéo, Alban HorryAlban Horry, archéologue à l'Inrap, nous raconte sa vocation de céramologue, sa démarche d'analyse et ses résultats scientifiques.

Les milliers de tessons de céramique que l'on découvre sur les sites archéologiques sont très révélateurs des sociétés anciennes. Les céramologues, au fil des découvertes, ont établi des ensembles de référence d'après les formes, les pâtes et les décors des poteries qui constituent de bons marqueurs chronologiques pour chaque civilisation.

Reconstituer des céramiques, savoir les dater, tout le métier d'un céramologue. © Inrap, tous droits réservers 
Reconstituer des céramiques, savoir les dater, tout le métier d'un céramologue. © Inrap, tous droits réservers 

Ces poteries témoignent aussi du niveau de vie des hommes qui les ont utilisées, et des échanges qu'ils ont pu entretenir.

Céramologue par passion

Alban Horry est chargé d'études en céramologie médiévale et moderne. Il est également référent pour la région Rhône-Alpes au programme Icéramm (réseau InternetInternet d'informations sur les céramiques médiévales et modernes). Sa passion pour les céramiques s'est manifestée dès l'adolescenceadolescence.


Alban Horry, archéologue et passionné de céramologie depuis toujours, revient plus en détail sur sa profession. © Inrap

Méthode et expertise visuelle font partie du quotidien de ce chercheur. Une fois classés par type, les morceaux livrent des informations sur leur provenance, et offrent un aperçu sur l'histoire des sociétés.