Au plus près du Soleil, Parker Solar Probe bat tous les records de vitesse d'une sonde spatiale

Classé sous :soleil , Parker Solar Probe , sonde solaire

Ce mercredi 29 janvier, la sonde solaire Parker Solar Probe a battu plusieurs records à l'occasion de son quatrième survol de notre étoile. Et la Nasa (États-Unis) l'a confirmé dès le 1er février : la sonde solaire fonctionne à merveille !

Rappelons que Parker Solar Probe a été lancée par la Nasa en août 2018. Son objectif : étudier la couronne de notre Soleil, la partie extérieure de son atmosphère, en s'en approchant de près. De très près.

Ainsi son passage au voisinage de Vénus en décembre dernier a permis de rétrécir son orbite. Mercredi 29 janvier, vers 10 heures 30, la sonde a été pointée à seulement 18,6 millions de kilomètres du Soleil. C'est trois millions de kilomètres de moins que lors de ses précédents survols les plus rapprochés. Ce record devrait encore tomber à l'avenir, au fil des orbites de la sonde solaire Parker. Il est même prévu qu'elle s'en approche à près de six millions de kilomètres.

Parker Solar Probe a également, ce même jour, battu un record de vitesse en croisant à 393.044 kilomètres par heure. Et un record de température d'exposition pour son écran thermique. Celui-ci a dû résister à 612 °C, maintenant les instruments cachés derrière à environ 30 °C seulement. Mais ce record-là aussi devrait tomber lors des prochains passages de la sonde à proximité de notre Étoile. Les astronomes attendent alors des températures allant jusqu'à 1.370 °C  !

Avant la sonde Parker Solar Probe, aucun engin spatial ne s’était approché à moins de 43 millions de kilomètres du Soleil. Ce record était détenu par la mission Hélios 2 (1976). © Nasa, Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, Wikipedia, Domaine public