En chemin vers le SoleilSoleil, la sonde de la Nasa Parker Solar Probe a renvoyé une image époustouflante de VénusVénus. Une image du côté nocturnenocturne de la planète capturée le 11 juillet 2020 par l'imageur à champ large WISPR alors que la sonde passait à un peu plus de 12.000 kilomètres au large de Vénus.

Rappelons que la planète joue un rôle majeur dans la mission de Parker Solar Probe. La sonde s'appuie en effet sur la gravitégravité de Vénus pour s'approcher de plus en plus près du Soleil. Ainsi, sept passages à proximité de la planète sont prévus sur les sept années de mission de la sonde solaire.

Le bord brillant que l'on devine à Vénus correspond peut-être à de la lumièrelumière émise par des atomesatomes d'oxygèneoxygène dans la haute atmosphèreatmosphère alors qu'ils se recombinent en moléculemolécule pendant la nuit. Au centre de l'image, on retrouve Aphrodite TerraTerra, la plus grande région montagneuse de la planète. Elle apparait sombre en raison de sa température inférieure d'environ 30 °C à celle de son environnement.

Les scientifiques chargés de la mission s'interrogent toutefois. Ils ne s'attendaient en effet pas à pouvoir capter les émissionsémissions thermiques de Vénus à l'aide de WISPR. Reste à vérifier si l'imageur est capable de détecter la lumière dans le proche infrarougeinfrarouge ou s'il a ainsi révélé une « fenêtrefenêtre » inconnue à travers l'atmosphère de la planète.

De nouveaux clichés ont été pris ce 20 février, à l'occasion d'un autre survolsurvol de Vénus. Les astronomesastronomes devraient traiter ces données d'ici fin avril.