Le « cadavre » d’une tache solaire déclenche un épisode d'aurores polaires

Classé sous :météorologie spatiale , soleil , cadavre de tache solaire
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le géomagnétisme, ou les secrets du magnétisme de la Terre  Le magnétisme partout présent sur Terre fascine les Hommes depuis longtemps. Avant que son origine ne soit comprise, la fidélité de l'aiguille de la boussole, mais aussi ses étranges fantaisies, ont été exploitées. Des chercheurs de l'Institut de physique du Globe de Paris, l’IPGP nous expliquent cette science, le géomagnétisme, qui recèle encore bien des mystères. 

À la surface du Soleil, il apparaît puis disparaît sans cesse des taches sombres causées par un flux magnétique qui empêche la chaleur de monter. Des taches solaires dont la durée de vie va de quelques heures à plusieurs mois. Et elles peuvent laisser derrière elles, les stigmates d'instabilités magnétiques qui peuvent parfois connaître un sursaut.

Et c'est l'un de ces « cadavres » de tache qui a déclenché ce lundi 11 avril 2022, une éruption solaire de classe C. Une éruption comme il s'en produit tout à fait couramment. Mais qui cette fois, s'est accompagnée d'une éjection de masse coronale - un plasma qui se propage dans l'espace à des milliers de kilomètres par heure.

Celle-ci, annoncent les experts, pourrait être à l'origine d'une tempête géomagnétique - toutefois mineure - ce jeudi 14 avril. Avec de faibles impacts attendus sur les opérations de nos satellites et sur nos réseaux électriques. Mais des aurores boréales et australes plus intenses et qui deviendront visibles à des latitudes plus basses que d'habitude.

La tempête géomagnétique annoncée pour ce jeudi 14 avril 2022 pourrait nous offrir de belles aurores boréales. © Incredible Arctic, Adobe Stock