Tempête solaire : des aurores boréales annoncées pour jeudi

Classé sous :météorologie spatiale , soleil , tempête géomagnétique
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La météo spatiale pourrait être plus mauvaise au nord  Chaque seconde, notre Planète est bombardée par les particules chargées du vent solaire. Le champ magnétique terrestre nous en protège. Mais alors que les chercheurs pensaient que l’énergie que nous recevons ainsi de notre Soleil est également répartie entre le nord et le sud, ils mettent ici à jour une asymétrie. L’énergie électromagnétique semble préférentiellement dirigée vers l’hémisphère nord. (en anglais) © ESA, Planetary Visions 

Ce lundi 28 mars 2022, la tache solaire connue des astronomes sous le nom de code AR2975 (AR pour Active Region) est entrée en éruption à plusieurs reprises. Elle a été secouée par pas moins de 17 éruptions de classes C et M. Des éruptions d'intensités somme toute moyennes, donc. Mais deux, voire trois d'entre elles ont éjecté de la matière coronale en direction de la Terre.

Le coronographe de l’Observatoire solaire et héliosphérique (Soho) nous offre des images des éjections de masse coronale survenue ce lundi 28 mars 2022. © Soho

Selon les modèles de la Nasa, la première de ces éjections de masse coronale (CME) devait nous arriver ce jeudi 31 mars 2022. Mais elle semble vouloir presque se laisser rattraper en route par la deuxième. Ce qui déclencherait une tempête géomagnétique non plus d'intensité G2, mais G3. Un peu plus forte donc. Et qui arriverait légèrement plus tôt.

Avec toujours pour principal effet de faire descendre la limite des régions depuis lesquelles il est possible d'observer des aurores boréales. Peut-être jusqu'au nord du Royaume-Uni et du Danemark et à l'extrême sud de la Suède.

De fausses alarmes pourraient aussi se déclencher. Et les systèmes de navigation satellite et radio basse fréquence pourraient être touchés de façon intermittente.

La tempête géomagnétique qui s’annonce ce jeudi pourrait nous offrir de belles aurores boréales. © surangaw, Adobe Stock
Pour en savoir plus

MAJ 31 mars 2022, 12 h 03

Le spectacle a déjà commencé la nuit du 30 mars avec des aurores qui embrasé le ciel aux hautes latitudes

L'éjection de masse coronale « cannibale » va se heurter à la magnétosphère aujourd'hui, promettant aux chasseurs d'aurores de magnifiques photos.