Selon des données d’une précision inégalée, la Terre se situerait à « seulement » 25.800 années-lumière de Sagittarius A*. © Alexandr Mitiuc, Adobe Stock
Sciences

Le Système solaire se déplace plus vite dans la galaxie et est plus proche du trou noir supermassif

ActualitéClassé sous :voie lactée , Terre , position de la Terre

-

[EN VIDÉO] Visitez le trou noir supermassif au cœur de la Voie lactée en réalité virtuelle  Explorer le cœur de notre galaxie comme si vous y étiez, c'est désormais possible grâce à une nouvelle expérience en VR combinant la pointe de l'observation astronomique et de l'informatique. 

Pour dresser une carte en trois dimensions de notre Galaxie, il serait bon de pouvoir prendre un peu de distance. Mais c'est impossible. Alors des chercheurs comptent sur la nouvelle précision de radiotélescopes pour établir plus exactement où se situe la Terre au sein de la Voie lactée. Ils nous apprennent aujourd'hui qu'elle est un peu plus proche de son trou noir supermassif qu'ils ne le pensaient.

La Terre se situe dans l'un des bras de notre Galaxie spirale. Nous le savons. Mais dresser une carte en trois dimensions de la Voie lactée -- dans laquelle nous vivons et de laquelle nous ne pouvons pas nous extraire --, ce n'est pas chose aisée. Pourtant aujourd'hui, en se basant sur les travaux du projet Vera -- pour VLBI Exploration of Radio Astrometry, un projet qui repose sur des instruments basés au Japon --, des chercheurs proposent une petite révision de la position -- et de la vitesse -- de notre Système solaire à travers la Voie lactée.

Grâce à des données d'une résolution incroyable de 10 microsecondes d'arc -- Vera pourrait théoriquement discerner un cent américain à la surface de la Lune ! --, le projet a permis de publier des informations extrêmement précises sur plusieurs dizaines d'objets de la Voie lactée. Et de remonter ainsi à une localisation du centre de notre Galaxie et de son trou noir supermassif qui s'y cache.

Sur ce schéma, les flèches indiquent les positions et vitesses de 224 objets de la Voie lactée. Les lignes noires montrent les bras de la spirale galactique. Les couleurs représentent des groupes d’objets différents dans un même bras. En arrière-plan, une simulation de notre Galaxie. © NAOJ

Bientôt encore plus de précision

Ainsi la Terre se trouverait finalement plus près de ce trou noir central d'environ quatre millions de masses solaires que le pensaient jusqu'alors les chercheurs. En 1985, l'UAI, l'Union astronomique internationale avait entériné une valeur officielle de 27.700 années-lumière. L'an dernier, le consortium Gravity avait déjà abaissé cette distance à 26.673 années-lumière. Finalement, nous ne voguerions qu'à « seulement » 25.800 années-lumière du centre de la Voie lactée.

La Terre voyagerait également dans l'espace plus rapidement que les précédents calculs l'envisageaient : 227 kilomètres par seconde contre 220 précédemment. Pas de quoi, tout de même, craindre que nous soyons précipités vers le trou noir supermassif du centre de notre Galaxie. Mais les chercheurs attendent désormais avec impatience les résultats que fournira le prochain projet, baptisé East Asian VLBI Network et comprenant des radiotélescopes installés en Corée du Sud et en Chine pour une précision encore meilleure.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !