Sciences

La sonde martienne Nozomi représenterait un danger de contamination

ActualitéClassé sous :Univers , mars , nozomi

-

La sonde Nozomi, lancée en 1998 depuis le centre spatial de Kagoshima au Japon est en très mauvaise posture actuellement... Après avoir essuyé un problème technique qui lui a valu de retarder son arrivée autour de Mars de 5 ans, la sonde n'est plus en bon état et risquerait de s'écraser sur la planète rouge en Décembre si sa mise en orbite échoue.

Nozomi est un tas de ferraille lancé à grande vitesse entre la Terre et Mars... La sonde japonaise est en très mauvais état après avoir séjourné plus de 5 ans dans l'espace. Retour sur un départ raté.

Lancée le 4 Juillet 1998, elle devait atteindre Mars en Octobre 1999 mais un problème de propulsion a fait que la sonde n'a pas pu continuer son voyage et se mettre en orbite autour de Mars. Les techniciens de la mission ont alors dû calculer une nouvelle trajectoire afin que Nozomi ("espoir" en japonais) atteigne enfin son but en décembre 2003 : la planète Mars ! La sonde a survolé la Terre une dernière fois le 19 Juin dernier afin de se donner un dernier élan pour rejoindre la planète rouge. Cette manoeuvre a été réalisée avec succès et a contribué à accélérer la sonde et à la positionner dans la bonne trajectoire vers Mars.

Nozomi est actuellement très affaiblie après avoir dû faire face à l'hostilité de l'espace pendant 5 ans... La sonde a essuyé une tempête de vent solaire en 2001. Les particules fortement énergétiques qui ont frappé la sonde ont causé des disfontionnements au niveau de ses équipements et notamment au niveau de son système de chauffage. Celui-ci devait en effet réchauffer le réservoir de combustible de la sonde afin que celui-ci ne glace pas à cause des températures très basses qui reignent dans l'espace.

Depuis que ce système de chauffage est tombé en panne, une partie du carburant de la sonde a gelé et les ingénieurs de la mission ne savent pas si il y a encore une quantité suffisante de ce combustible pour effectuer d'éventuelles manoeuvres de trajectoire et surtout le freinage de la sonde une fois qu'elle arrivera en vue de Mars. Sans quoi, Nozomi ne pourra pas se mettre en orbite autour de la planète rouge et partira se perdre dans l'espace... Ou, autre hypothèse évoquée récemment, la sonde pourrait rentrer en collision avec la planète Mars et s'écraser sur le sol, contaminant l'environnement martien...

C'est pourquoi il a été demandé à l'agence spatiale japonaise ISAS et NASDA de prendre une décision concernant la sonde : soit l'agence prend le risque de mettre en orbite Nozomi, soit elle déroute la sonde avant que celle-ci n'arrive vers Mars. Nozomi se perdra alors dans l'espace pour tout jamais.

Si la mise en orbite réussit, ce qui serait déjà un véritable exploit, la sonde pourrait-elle assurer sa mission scientifique ? La mission de la sonde était l'étude de la haute atmosphère martienne et ses interaction avec le vent solaire, mais bon nombre de ses instruments n'ont pas supporté leur séjour prolongé dans l'espace... Pourquoi tenter alors l'impossible pour mettre en orbite la sonde si celle-ci ne pourra pas effecutée sa mission ?

Selon Hajime Hayakawa, scientifique à l'agence spatiale japonaise, seule la caméra reste opérationnelle. Elle pourrait éventuellement envoyer vers la Terre des images de Mars, encore faudrait-il que l'alimentation électrique fonctionne correctement... De plus, la sonde a des problèmes de communications la Terre.

Qu'adviendra-t-il de la petite sonde japonaise, perdue, deboussolée depuis tant de temps passer dans l'espace inter-planétaire ? Nous le saurons prochainement, car la communauté scientifique mondiale met actuellement la pression sur le Japon pour qu'il reconnaisse la possibilité d'une contamination de la planète par sa sonde. Nozomi pourrait tenter sa mise en orbite martienne le 14 Décembre prochain.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi