Une série de tests sur un des instruments du rover Spirit de la mission Mars Exploration Rover (MER) a permis aux ingénieurs de comprendre comment résoudre ou du moins contourner le problème rencontré en août (voir notre article d'août 2003).
Cela vous intéressera aussi

Le spectromètrespectromètre Mossbauer, servant à identifier les minérauxminéraux ferreux, avait en effet renvoyé des données erronées lors du premier test réalisé après le lancement.

Il s'est avéré qu'une partie mobile, contenant une source de rayons gammarayons gamma, était restreinte dans ses mouvementsmouvements. Les ingénieurs ont tout simplement trouvé qu'en faisant vibrer le dispositif à une fréquencefréquence plus grande, tout rentrait dans l'ordre. Les vibrationsvibrations intenses subies par la sonde durant le décollage pourraient être la cause du problème.

Il est toujours possible que plusieurs instruments de SpiritSpirit et d'OpportunityOpportunity ne survivent pas à l'atterrissage sur Mars bien que tout ait été étudié pour. Spirit devrait atterrir dans le cratère Gusev à 04h35 TU le 4 janvier 2004 et Opportunity arrivera 3 semaines plus tard sur la plaine Meridiani PlanumPlanum de l'autre côté de la planète Mars.