Sciences

Le point sur le projet de véhicule spatial russe Kliper

ActualitéClassé sous :Univers , Kliper , véhicule spatial habité de la Russie

-

Kliper est la prochaine génération de véhicule spatial habité de la Russie. Il est destiné à remplacer à terme les vaisseaux habités Soyouz, bien que dans un premier temps la Russie prévoie d'exploiter simultanément et complémentairement ces deux engins. Dès 2015 Kliper sera le véhicule spatial de transport d'équipage principal de la Russie mais la vénérable capsule Soyouz continuera d'être utilisée pour les vols de routine de 3 personnes.

Kliper et le remorqueur spatial Parom

Kipler sera complètement différent des vaisseaux Soyouz. Son concept et le profil de mission s'inspire sensiblement de Soyouz, mais c'est surtout au niveau de ses caractéristiques que l'on prend conscience du saut technologie que la Russie se prépare à franchir.

Cet engin de 11,5 m de long pour un diamètre de 3 m et une envergure de 7,60 m offre une cabine habitable de 20 m³. Cela permet de transporter un équipage de 6 personnes (2 pilotes et 4 passagers) ou, pour la version cargo 2 pilotes et de 500 à 1500 kg de charge utile. Kliper sera également capable de redescendre sur la Terre jusqu'à 500 kg de charge utile alors que le Soyouz est limité à 50 k.

La firme russe RKK Energia a une nouvelle fois annoncé que le premier vol est prévu dès 2012. la charge utile transportable a été revue à la hausse. Kliper serait capable de transporter jusqu'à 1500 kg, dans sa version cargo.

Reste que Kliper ne ressemble plus beaucoup au Kliper des études exploratoires initiales. RKK Energia étudie un nouveau concept de façon à alléger sa masse. Il s'agit de le rendre compatible avec le lanceur Soyouz 2 et non pas d'une Soyouz 3 comme prévu initialement. Cette version 3 est une version qui comporte un étage cryogénique, difficile à développer et de plus nécessite la construction d'un pas de tir spécifique avec des installations au sol dédiées. Cela coûte très cher et le développement d'un tel lanceur n'est pas une mince affaire.

L'autre intérêt de rendre Kliper compatible avec une Soyouz 2, c'est qu'il peut être lancer depuis Kourou. La Russie développant actuellement une version conçue pour être lancée depuis Kourou.

Kliper monté sur un lanceur Soyouz-2

Pour alléger sa masse, RKK Energia propose le développement d'un nouveau module baptisé Parom. Ce remorqueur spatial serait lancé séparément de Kliper de façon à le rejoindre pour un rendez-vous orbital. Il transportera le carburant nécessaire au Kliper pour quitter l'orbite intermédiaire sur laquelle il se trouve depuis son lancement.

En fin de mission, Kliper abandonnera le module Parom qui n'est pas réutilisable et atterrira comme un planeur sur une piste d'atterrissage construite pour la navette spatiale russe Bourane, à Baïkonour.

Note

Initialement, RKK Energia prévoyait de lancer Kliper au moyen d'une Soyouz 3 mais également d'une fusée Zénit-2 ou encore d'un Angara, un lanceur qui n'a encore jamais volé. Finalement il sera lancé par une Soyouz 2, une version modernisée du lanceur Soyouz en service. Ce nouveau lanceur est en cours de développement et une version est spécifiquement conçue pour être utilisée depuis le Centre spatial de Kourou.

Enfin, confirmation est faite que cet engin sera également utilisé pour transporter des passagers payants pour des séjours touristiques en orbite basse et à bord de la Station spatiale internationale.

Cela vous intéressera aussi