Vol d'essai du prototype SN10 le 3 mars 2021. Si le vol s'est apparement bien déroulé, le prototype a explosé au sol, environ huit minutes après son atterrissage ! © SpaceX
Sciences

SpaceX : le nouveau prototype du Starship est prêt pour son vol-test suborbital

ActualitéClassé sous :Starship , SpaceX , prototype SN

[EN VIDÉO] Atterrissage réussi pour Starship 10 !  Au bout de sa troisième tentative, SpaceX est enfin parvenu à faire atterrir Starship 10 sans incident. © SpaceX 

SpaceX s'apprête à faire voler un nouveau « réservoir volant ». Après SN10, qui a explosé plus de huit minutes après son atterrissage, SN11 doit confirmer les bonnes impressions laissées par le prototype précédent qui a réalisé un vol de démonstration quasiment sans fautes. 

La mise au point du Starship est très certainement plus laborieuse que l'avait prévu Elon Musk qui envisageait des vols habités autour de la Lune dès 2022. Éternel optimiste, Musk a depuis mis à jour ses objectifs et fixé à... 2023 ce premier vol habité à destination de la Lune, ce qui nous paraît encore très ambitieux, voire impossible. Les délais sont évidemment trop courts ! Un vol de démonstration sera forcément nécessaire, voire deux, avant d'embarquer des humains à bord du Starship. Cela dit, si ce n'est pas 2023, ce sera 2025.

Deux semaines après le vol réussi du SN10, SpaceX s'apprête à faire voler un nouveau réservoir volant, le SN11. Ce prototype sera la dernière itération d'une série de 4 SN qui ont tous réalisé le même profil de vols de démonstration. À savoir un vol jusqu'à une dizaine de kilomètres d'altitude, suivi d'un retour au sol en effectuant la manœuvre dite belly flop, caractéristique des lanceurs réutilisables et qui consiste en un basculement contrôlé, de la position horizontale à la position verticale pour se préparer à l'atterrissage. SN8 et SN9 ont explosé à l'atterrissage, tandis que SN10, plusieurs minutes après s'être posé.

SN11 a donc pour objectif de rééditer la jolie performance en vol de SN10 qui, rappelons-le, n'a rien eu d'historique comme on peut le lire ici ou là, et se poser en sécurité, sans exploser plusieurs minutes après, comme cela a été le cas avec SN10. Les équipes de SpaceX ont compris les causes de cette explosion et ont apporté des modifications qui s'imposaient au SN11.

Vol d'essai du prototype SN10 le 3 mars 2021. Si le vol s'est apparement bien déroulé, le prototype a explosé au sol, environ huit minutes après son atterrissage ! © SpaceX

En juillet, direction l’espace pour les prototypes SN et BN

Après quoi, SpaceX passera à la vitesse supérieure avec des vols orbitaux dès le mois de juillet avec SN20 et BN3, croit savoir le site Internet NASASpaceflight.com. Les SN12, 13 et 14 sont « abandonnés », ou réservés à des essais spécifiques au sol. Ils laissent leur place à SN15, 16 et 17 qui devraient préparer ce premier vol orbital d'un SN.

SN15 devrait se différencier des prototypes précédents avec de nouvelles modifications au niveau de la motorisation et d'autres qui n'ont pas été encore dévoilées, et son fuselage devrait être recouvert d'une protection thermique.

Les prototypes BN (pour Booster Number), de l'étage principal Super Heavy, nécessaire pour lancer Starship, entreront en action. BN1 ne devrait pas voler. Il sera seulement utilisé pour effectuer des essais de roulage, voire un essai statique de ses moteurs. BN2 réalisera un vol d'essai, peut-être à une altitude suborbitale, afin de préparer le vol orbital - c'est-à-dire dans l'espace - de SN20 propulsé par BN3.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !