Un Falcon 9 au décollage avec à son bord le satellite Es'hail-2 (novembre 2018). © SpaceX

Sciences

SpaceX va lancer les 60 premiers satellites de la constellation Starlink

ActualitéClassé sous :SpaceX , Falcon 9 , Constellation de satellites

-

Dans la nuit de mercredi à jeudi, SpaceX devrait lancer les 60 premiers satellites de la constellation Starlink. Cette constellation entièrement réalisée et financée par SpaceX doit, à terme, fournir l'Internet haut débit au-dessus de n'importe quel point du globe terrestre. Elle est en concurrence avec OneWeb, une autre méga constellation dont les premiers satellites ont été lancés par Arianespace il y a quelques semaines. 

[NDLR] Après avoir été reporté à la nuit de jeudi à vendredi en raison de vents d'altitude trop violents, le lancement est à nouveau repoussé pour une mise à jour logicielle des satellites et pour procéder à d'ultimes vérifications, a indiqué SpaceX. La prochaine fenêtre de tir s'ouvrira dans environ une semaine.

Pour son sixième lancement de l'année, SpaceX s'apprête à lancer les 60 premiers satellites de sa constellation Starlink qui, à terme, devrait en compter jusqu'à 12.000, mais qui pourra tout de même très bien fonctionner avec 4.425 satellites. Cette constellation, réalisée par SpaceX, est conçue pour émettre des signaux à large bande dans le monde entier de façon à fournir un service de connectivité Internet à haut débit. Tous les satellites Starlink sont construits dans l'usine de SpaceX à Redmond, dans l'État de Washington.

Pour cette mission, SpaceX utilisera un Falcon 9 qui décollera du pas de tir SLC 40 de Cap Canaveral. Le lancement est prévu jeudi 16 mai, à 04 h 30, heure de Paris. Notez que, lors du précédent vol du Falcon Heavy (avril 2019), les deux demi-coiffes du lanceur ont été récupérées. Elon Musk avait alors annoncé qu'elles devraient servir à une mission dédiée au déploiement de sa constellation Starlink. Il se pourrait donc que ces demi-coiffes soient réutilisées lors de ce vol.

Le lancement des 60 premiers satellites de la constellation Starlink est retransmis en direct par SpaceX. © SpaceX

Une constellation pour l'Internet haut débit planétaire

Ces soixante satellites Starlink rejoindront en orbite Tintin-A et Tintin-B, les deux premiers démonstrateurs Starlink lancés en février 2018. Ces deux satellites servent à valider les choix technologiques de SpaceX, bloquer les fréquences allouées à la constellation Starlink et à réaliser des démonstrations réglementaires pour la Commission fédérale des communications (États-Unis). Ils seront mis en orbite à 550 kilomètres de la Terre, inclinés à 53 degrés par rapport à l'équateur.

Bien que ces 60 satellites soient des modèles de production, ils ne seront pas utilisés dans l'immédiat pour fournir des services, mais comme démonstrateurs, notamment pour planifier au mieux le déploiement des 11.940 autres satellites de la constellation. Pour assurer un service minimum, six autres lancements de 60 satellites Starlink sont nécessaires. Gwynne Shotwell, présidente de SpaceX, a indiqué attendre entre deux à six lancements Starlink d'ici la fin de l'année.

Elon Musk a indiqué fournir plus de détails sur ces satellites le jour du lancement.

  • Début du déploiement de la constellation Starlink de SpaceX, pour l'Internet haut débit, qui pourrait compter jusqu'à 12.000 satellites.
  • 60 satellites Starlink seront lancés dans la nuit de mercredi à jeudi par un Falcon 9.
  • Tous les satellites de cette constellation seront lancés par des lanceurs de SpaceX.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi