Les deux dispensers utilisés pour la mission SSO-A de SpaceX. © Spaceflight Industries

Sciences

SpaceX lance 64 satellites avec un étage déjà utilisé 3 fois, un record !

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , SpaceX , Falcon 9

Une performance technique inédite et un record pour SpaceX. Hier, un Falcon 9 a lancé 64 satellites avec succès. Ce lanceur avait comme autre particularité d'être le premier à utiliser un étage principal qui avait volé deux fois cette année !

Hier, un Falcon 9 a lancé 64 satellites qui ont été tous mis sur une orbite basse héliosynchrone, d'où le nom de la mission (Spaceflight SSO-A: SmallSat Express Mission). Ce lancement, le 19e de l'année, montre la très grande variété des missions que le Falcon 9 est susceptible de réaliser qu'elles soient institutionnelles, commerciales et bientôt, habitées. Il a été réalisé pour le compte de Spaceflight Industries, une société américaine qui s'est spécialisée dans l'organisation de partage de charges utiles secondaires pour des lancements de satellites.

Pour loger tous ces satellites dans le lanceur, deux dispensers ont été utilisés. Afin d'éviter tout risque de collision en orbite, le déploiement des satellites a été réalisé en deux étapes. Une première séquence, synchronisée par SpaceX, a permis de mettre en orbite 6 satellites et dispensers. Cette séquence, d'une durée de 22 minutes et 24 secondes, a débuté 13 minutes et 47 secondes après le décollage du lanceur. Après quoi, la deuxième séquence a été réalisée sous la responsabilité de Spaceflight Industries. Elle a durée environ six heures.

Première fois que SpaceX réutilise un étage trois fois

Pour ce vol, le lanceur Falcon 9 a utilisé un étage principal qui avait déjà volé deux fois cette année ! Habituellement, les étages récupérés sont réutilisés une seule fois avant d'être mis au rebut. Cette nouvelle étape franchie souligne la très bonne connaissance du comportement en vol de l'étage s'agissant de contraintes thermiques et mécaniques. À terme, SpaceX souhaite un étage principal capable d'être réutilisé une dizaine de fois. 

Après sa mission, l'étage a été récupéré. Il s'est posé sur la barge baptisée « Il suffit de lire les instructions » et stationnée au large de la base aérienne de Vandenberg, d'où a décollé le lanceur. 

  • Premier lancement d'un aussi grand nombre de satellites pour SpaceX.
  • Premier Falcon 9 à utiliser un étage principal qui a volé deux fois.
Pour en savoir plus

SpaceX prépare un Falcon 9 avec 70 satellites à lancer

Article de Rémy Decourt publié le 11/09/2018

Comme Arianespace, SpaceX s'intéresse au marché du lancement des petits et très petits satellites. La société d'Elon Musk doit lancer d'ici la fin de l'année 70 satellites, via Spaceflight Industries, pour le compte de 35 clients différents ! Cette mission montre aussi tout l'intérêt des « dispensers » pour cette gamme de satellites.

Pour son premier covoiturage spatial, le Falcon 9 de SpaceX lancera 70 satellites, un record pour lui. Surnommée SSO-A, cette mission devrait décoller de la base spatiale de Vandenberg en Californie à la fin de cette année. Tous les satellites seront placés sur une orbite basse héliosynchrone.

Ce vol a été acheté puis commercialisé par Spaceflight Industries, une société américaine qui s'est spécialisée dans l'organisation de partage de charges utiles secondaires pour des lancements de satellites. Pour le client, le but est de se décharger de toutes les contraintes liées au lancement, de la négociation du contrat à sa signature et de la préparation du satellite à son décollage à bord du lanceur.

Ce ne sera pas la première fois que SpaceX utilise des dispensers. Depuis janvier 2017, la société d'Elon Musk est en charge du lancement des 72 satellites de la constellation IridiumNEXT au rythme de 10 satellites à chaque fois. Cette constellation compte 81 satellites mais 9 sont en réserve au sol. © Iridium

Le dispenser permet un lancement bon marché pour les petits satellites

Ces 70 satellites proviennent de 35 organismes différents et 23 d'entre eux ont été réalisés par des étudiants. Parmi ces 70 satellites, 19 sont des satellites d'imagerie, 23 des démonstrations de technologies et deux sont des œuvres d'art.

Ces satellites seront logés dans deux « dispensers », fournis par Spaceflight Industries. Ce terme, qui pourrait être traduit par distributeur, désigne un équipement sur lequel peuvent être fixés plusieurs dizaines d'engins de petites tailles. Pour mettre en orbite les milliers de petits satellites attendus ces prochaines années, plusieurs sociétés privées se sont lancées dans la course à la petite fusée. Mais les opérateurs historiques, pour ne pas s'exclure de ce marché prometteur, parient sur ces dispensers.

À ce jour, la société a lancé plus de 140 satellites à partir de divers lanceurs, dont le Falcon 9, le PSLV indien, les russes Dnepr et Soyouz et l'américain Antares. Elle a signé des accords de lancement avec le LauncherOne de Virgin Orbite et l'Electron de Rocket Lab. Elle a aussi signé un contrat de lancement avec Arianespace pour utiliser le nouveau Service de Lancement de Petits Satellites (SSMS) de Vega, lors de son vol inaugural prévu en 2019.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Space Launch System : il lancera des CubeSats avec la capsule Orion  Prévu en 2018, le premier lancement du Space Launch System (SLS), le nouveau lanceur de la Nasa, emportera vers la Lune la capsule Orion. En plus de sa charge principale, un lot de CubeSats sera du voyage. Voici en vidéo une simulation de cette future mission.