Sciences

La recherche publique française renforce sa coopération outre-mer

ActualitéClassé sous :recherche , développement , Environnement

Madame Brigitte GIRARDIN, ministre de l'outre-mer a présidé, le mardi 18 janvier dernier, à la signature de la convention de coopération pour le développement de la recherche outre-mer entre le BRGM, le Cemagref, le Cirad, l'Ifremer, l'INRA et l'IRD.

Plusieurs organismes de recherche ont décidé de mener une démarche concertée pour mieux répondre au défi du développement durable de l'outre-mer tropical français. Dès Juin 2000, le Cirad, l'Ifremer, l'INRA et l'IRD avaient constitué un comité inter-organismes pour l'outre-mer français, composé des présidents et directeurs généraux.

En Janvier 2005, cette initiative prend un nouvel élan avec la signature d'une convention associant les 6 principaux organismes de recherche travaillant outre-mer, incluant le BRGM et le Cemagref. La présidence de ce nouveau Comité sera assurée par Madame Marion GUILLOU, présidente de l'INRA.

La recherche conduite dans l'outre-mer tropical français a trois finalités principales :

  • accompagner le développement durable (ex : recherche agronomique pour une agriculture plus performante et plus respectueuse de l'environnement),
  • travailler sur des thématiques scientifiques tropicales et leur développement régional (ex : biodiversité et innovations dans les domaines des matériaux - bois - ou des produits de santé, relations activités humaines/environnement - érosion sur bassin versant et pollution marine -, gestion durable des ressources halieutiques - thons et grands migrateurs -
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi